Télécharger l'édition du jour
Jour de Galop

JOUR DE GALOP

Au conseil d’administration de france galop du 14 mai 2012

Autres informations / 16.05.2012

Au conseil d’administration de france galop du 14 mai 2012

Le

président de France Galop a ouvert la réunion en informant les membres du

conseil d’administration de ses récentes visites des centres d’entraînement de

Maisons-Laffitte et de Chantilly et de son déplacement à Toulouse à l’occasion

du Défi du Galop. Évoquant la situation de Maisons Laffitte et plus largement

celle de l’ensemble des centres d’entraînement publics en France, il a souligné

la nécessité de rationaliser leur gestion et insisté sur le rôle de France

Galop de veiller à ne pas créer des situations de concurrence qui risqueraient

d’aggraver le déficit des centres existants et de compromettre leur

développement.

« Même

si des projets intéressants existent, il faut éviter qu’un projet puisse faire

concurrence à une structure existante, nous a expliqué Bertrand Bélinguier. Le

site de Maisons-Laffitte, par exemple, est remarquable, mais il est

sous-utilisé par rapport à sa capacité. Pour avoir une saine gestion des coûts,

nous avons intérêt à optimiser l’utilisation des sites actuels. Nous sommes

aujourd’hui dans des perspectives économiques et financières un peu

incertaines, pour ne pas dire difficiles. L’objectif de France galop doit donc

être d’avoir la meilleure gestion possible. Ma préoccupation première est

d’avoir un pilotage serré et adapté à la situation économique générale et aux

années à venir. » Le Président a également fait part de la réunion de travail

qu'il a eue avec les responsables de l’Association des jockeys. « J’ai

rencontré Ronan Thomas, Thomas Huet et Thierry Gillet. Nous avons fait un

examen de l’ensemble des questions qui les concernent : l’organisation de la

soirée de l’été prochain, les montes perdantes, les indemnités de déplacement,

la publicité sur les breeches et la sécurité. La réunion s’est déroulée dans

une excellente ambiance. Le passage de témoin entre l’ancien président et le

nouveau s’est effectué dans les meilleures conditions, et nous invitons

toujours Thierry Gillet à participer aux réunions du conseil d’administration.

» Concernant le dossier de la T.V.A. équine, le président a fait part des

éléments les plus récents communiqués par les représentants de l’Irlande en

prévision de l’arrêt de la Cour de justice européenne concernant ce pays,

attendu à l’automne. Les démarches entreprises auprès des pouvoirs publics

seront renouvelées dès la mise en place du nouveau gouvernement. « La France

soutiendra de façon très active la position défendue par l’Irlande à cette occasion.

» Les membres du conseil d’administration ont procédé à l’examen des comptes

2011 de France Galop qui seront présentés aux membres du comité pour

approbation. Les vice-Présidents ont rendu compte des réunions des conseils du

plat et de l’obstacle en soulignant les principaux sujets abordés : un bilan

des meetings d’hiver dont le nombre de partants à Pau en obstacle et à Cagnes

en plat est en légère baisse en raison de la vague de froid l’équipement des

hippodromes d’obstacle avec de nouvelles barres d’appel un bilan de la qualité

des courses de Groupes et des Listed Races en plat en 2011 le programme des

courses de Groupes, des Listed Races et des courses support d’événements en

plat et en obstacle pour le second semestre 2012. Les membres du conseil d’administration

ont adopté des mesures visant à l’amélioration du nombre de partants à savoir

la réduction des coûts des déclarations dans les jours suivants la déclaration

de partant définitif d’un cheval et la diminution des tarifs des déclarations

applicables aux courses à obstacle. Concernant le projet du nouveau Longchamp,

l’extension de la durée de la convention et les modalités d’un nouvel accord,

le directeur général a fait part de la poursuite des discussions avec la Ville

de Paris qui ne permettent pas, sur la base des propositions actuelles,

d’envisager un accord à ce stade. De nouvelles négociations doivent intervenir

prochainement. Enfin, le directeur général a informé les membres du conseil

d’administration des discussions en cours, en liaison avec la Société du Cheval

Français, avec France Télévision ainsi qu’avec des chaines thématiques et

d’information pour la diffusion des images des courses à partir du mois de

septembre.