Télécharger l'édition du jour
Jour de Galop

JOUR DE GALOP

Baromètre des classiques par pierre laperdrix

Autres informations / 10.05.2012

Baromètre des classiques par pierre laperdrix

Cette

semaine, deux courses ont livré des enseignements en vue du "Jockey

Club" (Gr1), le Prix Greffulhe (Gr2) mais aussi les 2.000 Guinées de

Newmarket (Gr1). Aujourd’hui, aucun favori super solide ne se dessine pour le

classique français. Ce n’est pas le cas chez les pouliches ou Beauty Parlour

(Deep Impact), déjà en tête du baromètre de la "Poule d’Essai", l’est

aussi dans le premier concernant le Prix de Diane Longines (Gr1).

 

PRIX DU

JOCKEY CLUB

LES BONS

PROBLEMES AVEC KESAMPOUR

Samedi,

le Prix Greffulhe (Gr2) s’est joué dans un mouchoir de poche. Favori, Kesampour

(King’s Best) s’est imposé, pour la première fois à la lutte, restant ainsi

invaincu. Annoncé comme possible dans le Derby d’Epsom (Gr1), Kesampour pose question.

Peut-il rivaliser avec un crack comme Camelot (Montjeu) à Epsom ? A-t-il assez

de vitesse pour réussir sur les 2.100m du "Jockey Club" face au

milers rallongés ? Si c’est un cheval de 2.400m, le programme français veut

qu’il attende le Juddmonte Grand Prix de Paris – s’il ne court pas à Epsom –,

mais cette course ne fait pas vraiment rêver. En attendant que son entourage

réfléchisse à ces bons problèmes, Kesampour obtient la quatrième place de

l’échelle. Il pourrait mériter la première place, mais les 2.100m du

"Jockey Club" favorisent des chevaux qui ont un peu plus de vitesse

que lui.

SAONOIS N’EST PAS CONDAMNABLE

Quatrième

du "Greffulhe", Saônois (Chichicastenango) y a été vaincu de peu.

Lutteur, il s’est battu jusqu’au bout, mais il a payé pour finir son parcours

en épaisseur. Il est logique qu’il ne soit plus en tête du classement, mais il

ne dégringole pas non plus. Il fait toujours partie des premières chances pour

le "Jockey Club", d’autant plus qu’il n’a pas été battu de beaucoup.

Mais la confiance a maintenant laissé sa place aux questions. Cheval en

progrès, Albion (With Approval) passait un vrai test dans le

"Greffulhe". Un test réussi et il a prouvé sa qualité de bon cheval :

il gagnera un Groupe cette année, c’est une évidence. Eldandy (Danehill Dancer)

ne devrait être revu qu'à l'automne, selon les propos de Carlos Laffon-Parias,

son entraîneur, raison pour laquelle il n’apparaît pas. Enfin, First Date

(Selkirk) a bien couru, mais il mériterait d’être revu au moins une fois pour

mieux juger de sa capacité à figurer dans le "Jockey Club".

"JOCKEY CLUB" OU 2.000 GUINEES D’IRLANDE ?

Respectivement

deuxième et troisième samedi à Newmarket des 2.000 Guinées, French Fifteen

(Turtle Bowl) et Hermival (Dubawi) ont prouvé qu’ils faisaient partie des

meilleurs milers d’Europe. Il a fallu un crack pour les battre : Camelot.

Désormais, leurs entourages peuvent soit poursuivre sur 1.600m avec les 2.000

Guinées d’Irlande, soit tenter de rallonger le tir en allant sur le

"Jockey Club". En attendant de savoir de façon officielle ce qu’il va

se passer– sachant que French Fifteen est plus que "possible" au

Curragh–, Hermival prend la tête du classement. Il a montré à Newmarket un vrai

bout de classe quand il a attaqué et la distance de 2.100m ne devrait pas être

une difficulté pour lui. Il a été battu parce qu’il s’est retrouvé avec le

peloton, peu fourni, du rail extérieur. C’est un super cheval et, s’il court le

"Jockey Club", il peut battre tout le monde. C’est sûrement lui, le

meilleur 3ans français entre 1.600m et 2.100m.

• LA

VERITE PEUT SORTIR DU "GUICHE"

Vendredi,

le Prix de Guiche (Gr3), seule course black type préparatoire au "Jockey

Club" disputée à Chantilly, a réuni un très bon lot. La vérité peut sortir

de cette course avec des chevaux comme Xanadou (Peintre Célèbre), Mandour

(Smart Strike), Saint Baudolino (Pivotal) et Sofast (Rock of Gibraltar). Cette

course est plus à prendre en référence que le Prix Hocquart de dimanche, à

Longchamp, disputé sur 2.200m.

 

PRIX DE

DIANE-LONGINES

• BEAUTY

PARLOUR, L’EVIDENCE

En

attendant la "Poule d’Essai", Beauty Parlour (Deep Impact) est une

évidence en vue du Prix de Diane-Longines (Gr1). Cette pouliche est appelée à

tout gagner sur son passage, sur 1.600m, 2.100m, et, pourquoi pas, sur plus

long à l’automne. Derrière elle, Petite Noblesse (Galileo) se pose pour

l’instant comme sa plus proche rivale. Elle doit pouvoir tenir 2.100m, car son

entourage hésitait entre la "Poule d’Essai" et le

"Saint-Alary" (Gr1). Économe de ses efforts mais douée, Trois Lunes

(Manduro) a bien gagné le "Vanteaux" (Gr3). Cette épreuve est une

bonne référence en vue du "Diane" et Trois Lunes, même si elle

possède moins de classe que Beauty Parlour, a tout à fait les moyens

d’accrocher une place sur le podium à Chantilly. Plus revue depuis ses débuts

victorieux à Compiègne, Myrtlewood (Montjeu) est aussi une pouliche de classe.

Mais elle sera peut-être plus efficace sur 2.400m que sur 2.100. Derrière,

Crécy (Refuse to Bend), qui a bien couru dans le "Pénélope" (Gr3),

prend la cinquième place devant l’étonnante gagnante des "Guinées",

Homecoming Queen (Holy Roman Emperor). Ensuite, viennent des pouliches qu’il

faut revoir dans les prochaines préparatoires pour mieux les juger.

• UNE

SELECTION RESSERREE

Après la

"Poule d’Essai", que vont décider les entourages d’Azeville

(Shamardal), Lily America (American Post) et Miss Carmie (Excellent Art) ?

Elles peuvent rester sur 1.600m ou bien être rallongées. En attendant de savoir

sur quelles épreuves elles peuvent être dirigées, elles n’intègrent pas le

baromètre. Bonne gagnante du "Pénélope", Waldlerche (Monsun) est

plutôt considérée comme une pouliche d’"Oaks"(Gr1), raison pour

laquelle elle n’est pas non plus citée.