Télécharger l'édition du jour
Jour de Galop

JOUR DE GALOP

Chantilly, prix allez france (gr3) : aquamarine rend hommage a allez france

Autres informations / 30.04.2012

Chantilly, prix allez france (gr3) : aquamarine rend hommage a allez france

Depuis

la création du Prix Allez France (Gr3) en 2004, la famille Wildenstein,

propriétaire de la championne, n’avait pu encore se distinguer dans cette

compétition. Mais Aquamarine (Deep Impact) a corrigé cette "anomalie"

de l’histoire hippique. La pensionnaire de Mikel Delzangles avait plusieurs

atouts dans sa "besace" pour l’emporter. Elle avait effectué sa

rentrée, comme sa suivante immédiate, Haya Landa (Lando) et elle apprécie le

terrain très souple. Dès lors, avec un bon parcours concocté par Thomas Huet, à

proximité des animatrices, Aquamarine a pu dicter sa loi face à Shareta

(Sinndar), deuxième du dernier Qatar Prix de l’Arc de Triomphe (Gr1), qui s’est

fait souffler le premier accessit par Haya Landa pour finir. La fille de Deep

Impact a eu un très beau passage dans les trois cents derniers mètres. Sa tenue

a été un point favorable, car elle a été lancée à l’attaque de Shareta dès

l’entrée de la ligne droite. « Il est certain que la pouliche a été avantagée

par le terrain souple, a avoué Mikel Delzangles. Elle venait aussi de faire sa

rentrée. Elle a bien progressé depuis l’an dernier. On ira ensuite sur le Prix

Corrida (Gr2), dans lequel l’opposition sera plus relevée, et le terrain

peut-être moins souple. » L’opposition pour Aquamarine sera effectivement très

relevée dans le Groupe clodoaldien. En effet, il y aura une certaine Galikova

(Galileo) en lice. Mais Aquamarine est appelée à bien vieillir. De fait, elle n’a

débuté qu’en juillet de ses 3ans et elle possède encore une marge, d’autant

qu’elle pourrait être tout aussi redoutable sur 2.400m, distance de ses deux

premiers succès à 3ans.

UN

PREMIER GROUPE POUR THOMAS HUET

Pour la

première fois de sa carrière, Thomas Huet a remporté un Groupe, avec Aquamarine

dans ce Prix Allez France. Le jeune pilote a expliqué au micro du cheval

émetteur : « C’est ma première à ce niveau. Je tournais autour du pot, mais je

n’avais pu m’imposer dans un Groupe. C’est top ! Je tiens à remercier Monsieur

Delzangles et la famille Wildenstein de leur confiance. Le matin, Aquamarine

est une pouliche très tendue. Je l’avais travaillée l’an dernier et je pensais

que c’était une jument de 1.600m, comme quoi je me suis un peu trompé ! »

ENCORE

DEEP IMPACT

La

famille Wildenstein a fait le pari de présenter quelques pouliches au japonais

Deep Impact (Sunday Silence) alors qu’il débutait comme étalon. C’est toute une

organisation pour amener des poulinière au Japon, mais cela paye pour les

"Bleus". Aquamarine est la troisième gagnante black type pour la

famille Wildenstein issue de Deep Impact. Avant elle, il y a eu Barocci,

lauréat du Prix Omnium II (L) et placé de Groupes et, bien sur, Beauty Parlour,

souveraine dans le Prix de la Grotte (Gr3) et qui sera la grande favorite de la

Poule d’Essai des Pouliches (Gr1). Au total, quatre produits de Deep Impact ont

été vus en France. Trois chez les "Bleus" qui sont tous gagnants de

Stakes.

BELLE

FIN DE COURSE D’HAYA LANDA

Quatrième

du Prix de Diane-Longines (Gr1) 2011, Haya Landa a de nouveau bien couru sur la

piste de Chantilly. Après avoir mis un peu de temps à trouver son action, elle

a conclu à toute vitesse pour prendre la deuxième place. Son entraîneur, Sylvie

Audon, nous a confié : « Elle court vraiment bien. L’an dernier, elle avait eu

la "rhino" au moment du Prix de l’Opéra, puis, à Deauville, elle

n’avait pas apprécié le sable et elle était certainement fatiguée. Maintenant,

on va éplucher le programme et elle nous dira où il faut aller. Mais déjà,

après sa course, elle avait l’air d’avoir bien récupéré. »

SHARETA,

PREMIERE DES RENTRANTES

Favorite

de la course, Shareta a seulement été devancée par deux pouliches qui avaient

déjà couru en 2012. Comme à son habitude, elle a animé la course à un bon

rythme. Dans la ligne droite, elle a accéléré en progression et ne s’est fait

rattraper que dans les deux cents derniers mètres. Mais sa performance est

encourageante, surtout sur une piste très souple. Son mentor, Alain de Royer

Dupré, nous a déclaré : « Elle court très bien. D’autant qu’elle sera mieux sur

2.400m. Les chevaux comme elle qui vont devant ont besoin d’être très près.

Mais elle se défend bien, compte tenu du terrain et du poids. On verra quel

programme on suivra. » Rappelons que Shareta rendait trois kilos à la lauréate

et deux à Haya Landa. L’autre pouliche de classe de la course, Dream Peace

(Dansili), a conclu plaisante quatrième.

LA

GRANDE FAMILLE D’ALBERTINE

Aquamarine

appartient à la grande famille des "A" de l’élevage Wildenstein. Sa

troisième mère, Albertine (Irish River), gagnante du Prix de l’Opéra (Gr2 à

l’époque), a donné le jour à Arcangues (Sagace), gagnant du Breeders’ Cup

Classic (Gr1) 1993 sous les couleurs bleues, Alamo Bay (Nureyev), multiple

placé de Groupes, et Agathe (Manila), deuxième de la Poule d’Essai des

Pouliches et du Prix de Diane (Grs1). Agathe est devenue une excellente

poulinière ensuite, produisant Aquarelliste (Danehill), lauréate du

"Diane", du Prix Vermeille et deuxième du Prix de l’Arc de Triomphe

(Grs1), ainsi qu’Artiste Royal (Danehill), double gagnant de Grs1 aux USA.

Aquamarine est aussi la nièce d’Arlésienne (Alzao), Actrice (Danehill) et

Angara (Alzao), trois pouliches de Groupes. Mère d’Aquamarine, Angelita (Alzao)

est restée inédite.