Télécharger l'édition du jour
Jour de Galop

JOUR DE GALOP

Dans le feu de l’actualite

Autres informations / 10.05.2012

Dans le feu de l’actualite

Le

breeze-up Arqana débute vendredi à Saint-Cloud, avec les galops des 2ans sur la

piste du Val d’Or. La vente des 165 poulains aura lieu samedi, à partir de 14

heures. L’occasion de faire un point avec Éric Hoyeau, PDG d’Arqana.

JDG .–

COMMENT SE PRESENTE LE CATALOGUE 2012 DE CETTE VENTE ?

Éric

Hoyeau .– Avec des produits d’étalons comme Holy Roman Emperor, dont six

poulains sont inscrits au catalogue, ou encore Turtle Bowl, Lawman, Hat Trick

et Kendargent, nous sommes dans le feu de l’action. En effet, Holy Roman

Emperor a terminé l’année 2011 comme meilleur père de 2ans en Europe, et vient

de signer son premier gagnant de Gr1 avec la victoire d’Homecoming Queen dans

les 1.000 Guinées. Outre French Fifteen, Turtle Bowl se signale avec Lucayan,

issu des breeze-up 2011 et que l’on devrait voir dimanche dans la Poule d’Essai

des Poulains. Quatre lots sont issus de Lawman, dont un produit vient de

s’imposer dans le premier bon maiden irlandais. Nous avons également des

poulains issus d’étalons de première production prometteurs, tels Astronomer

Royal, Tamayuz, Raven’s Pass ou Henrythenavigator. DANS QUEL CONTEXTE INTERNATIONAL

S’INSCRIT CETTE VENTE ?

Cette

année, Tattersalls a réintroduit son Guineas breeze-up, mais dans le même

temps, deux ont été supprimés, à Ascot et en Irlande. Donc au total, cela fait

une vente en moins cette année. Les breeze-up qui ont eu lieu avant le nôtre

ont montré un marché sélectif, mais pas de signaux d’alarme. Lors du Craven

breeze-up de Tattersalls, dont l’offre était concentrée, les prix se sont

tenus. À Doncaster, avec une offre similaire, les résultats étaient tout à fait

comparables à ceux de 2011. À Kempton, ils ont été plutôt positifs, mais

c’était plus facile, dans la mesure où ils étaient partis de bas. Enfin, aux

États-Unis, la réduction de l’offre avait permis de retendre le marché des

yearlings, et cette reprise s’est confirmée sur les 2ans.

QUEL

PROFIL D’ACHETEURS CHERCHEZ-VOUS A DEMARCHER ?

Notre

rôle, qui me semble primordial, est d’attirer des investisseurs nouveaux qui

vont laisser les chevaux à l’entraînement en France. Nous y travaillons, et

démarchons les marchés européens, hongkongais, japonais, australiens et

scandinaves… Les résultats nous diront si notre travail a payé.

ON NOTE

AUSSI CETTE ANNEE L’ARRIVEE DE NOUVEAUX CONSIGNORS FRANÇAIS. QU’EST-CE QUE CELA

SIGNIFIE ?

La

présence de pinhookers irlandais a créé une saine émulation chez les vendeurs

français, comme le haras du Saubouas, l’écurie Prévost-Baratte, le Channel

Consignment, et maintenant Frédéric Daguzan-Garros. Ils ont progressé dans la

technique de préparation des poulains, et font partie intégrante de l’économie

des ventes, soutenant celles de yearlings. L’objectif de cette vente n’est pas

forcément de présenter des poulains prêts à courir très rapidement, à 2ans. Des

exemples comme Testostérone ou Lucayan en sont de bonnes illustrations.