Les partants de dimanche

Autres informations / 19.05.2012

Les partants de dimanche

Outre

Quart Monde, François Nicolle aura deux autres partants dimanche, dans le Prix

Ferdinand Dufaure (Gr1). Il a détaillé la candidature de ses trois chevaux.

QUART

MONDE, ENFIN ARRIVE A MATURITE

« Tout

le monde connaît désormais l’histoire de Quart Monde, condamné par la science

après s’être fracturé une rotule lors du Grand Steeple de Waregem. Le cheval a

guéri dans les prés de son éleveur, Jacques Cyprès. Il faut croire que l’herbe

du Centre a des vertus magiques ! J’ai commencé à penser au "Grand

Steeple" l’an dernier, quand il a gagné le Prix Montgomery. J’ai alors

établi un programme qui passait par deux courses de haies, d’abord à Enghien,

puis à Auteuil. Ensuite, il y avait le Prix du Président de la République. C’était

un pari osé, car le cheval portait 72 kilos. Son éleveur aurait préféré courir

le Prix Ingré, mais il y avait plus d’argent à prendre dans le

"Président". Bien m’en a pris, mais cela ne se passe pas toujours

aussi bien ! Dimanche, je crains surtout la concurrence. Le terrain, la

distance et le parcours ne lui poseront pas de problème… » Quart Monde présente

la particularité d’avoir couru en cross. Son entraîneur nous explique pourquoi

il avait choisi cette option pour son cheval : « D’une part, quand on le voit

travailler le matin, on ne voit pas un cheval de grand steeple ! D’autre part,

en début d’année de 6ans, il a gagné un bon steeple à Enghien, et a commencé à

être plus difficile à engager. Il a trouvé des tâches moins dures en cross.

Dans cette discipline, les chevaux respirent mieux, puisent moins dans leurs

réserves. Je suis certain que si, à l’époque, j’avais persisté en steeple dans

des bons lots, le cheval n’en serait pas là aujourd’hui. Le cross lui a permis

de vieillir gentiment, de s’endurcir, d’apprendre son métier. Et, aujourd’hui,

il est arrivé à maturité. »

FARLOW

DES MOTTES, LE VRAI CHEVAL D’AUTEUIL

« Farlow

des Mottes est le vrai cheval d’Auteuil. Si le terrain est lourd, cela sera

mieux pour lui. Il sera meilleur à l’automne, et encore meilleur l’an prochain.

Il a très bien récupéré de sa quatrième place dans le Prix Jean Stern (Gr2),

dans lequel il a connu un parcours un peu chaotique. S’il est resté dans la

même condition que la dernière fois, il va leur donner chaud ! »

GOLDEN

CHOP N’A RIEN A PERDRE

« Golden

Chop a déjà réalisé un excellent premier semestre. Après Pau, il a enchaîné sur

Enghien où il a gagné le Prix Hopper (L). Il ne faudrait pas que le terrain

soit trop lourd. Il s’est endurci et a beaucoup changé, mais, pour le moment,

c’est plutôt un cheval d’Enghien. J’ai peur que les lignes droites d’Auteuil ne

soient un peu longues pour lui. Mais on ne peut rien lui reprocher et il n’a

rien à perdre en se présentant ici ! »