Lockinge stakes (gr1) : frankel, celui dont les courses avaient besoin

Autres informations / 20.05.2012

Lockinge stakes (gr1) : frankel, celui dont les courses avaient besoin

Nous

attendions tous le retour du crack Frankel (Galileo), et nous n’avons pas été

déçus. Le champion est resté invaincu en dix sorties, survolant les Lockinge

Stakes (Gr1). Impressionnant de calme au rond de présentation, Frankel a suivi

son leader, Bullet Train (Sadler’s Wells), ne demandant qu’à avancer. Quand Tom

Queally l’a déboîté, à trois cents mètres du but, il a immédiatement réagi et

décroché Excelebration (Exceed and Excel), qui l’avait toujours suivi dans le

parcours. Les longueurs se sont alors égrenées, et Frankel a franchi le poteau

cinq bonnes longueurs devant son rival, qui avait pourtant l’avantage d’avoir

effectué sa rentrée. Dubawi Gold (Dubawi), finalement piloté par Richard Hughes

après que Strong Suit (Rahy) a été déclaré non-partant en raison d’un terrain

trop souple, a conclu encore quatre longueurs derrière Excelebration. Frankel

nous avait rassurés lors de son galop public le jour des 1.000 Guinées, à

Newmarket, après les doutes qui avaient plané suite à une blessure intervenue à

l’entraînement. Sa démonstration dans ce Gr1 confirme que, pour le moment, il

n’a pas d’adversaires à sa mesure sur le mile, 

surtout que le poulain est apparu plus relax que l’an dernier. Sir Henry

Cecil, son entraîneur, a déclaré : « Ce n’était pas évident, car il a dû être

arrêté pendant dix jours. Mais, aujourd’hui, il a fait exactement ce que l’on

attendait de lui. Pour Royal Ascot, il est engagé à la fois dans les Queen Anne

et les Prince of Wales’s Stakes (Grs1). Nous déciderons plus tard, mais je n’ai

pas envie de l’essayer sur une distance supérieure au mile avant qu’il n’en

soit vraiment capable. Alors, les Queen Anne Stakes sont plus probables. Nous

pourrions le rallonger en août ou en septembre. Sa course de rentrée n’a jamais

été sa meilleure, et il va encore beaucoup progresser. » Frankel a été

accueilli par un tonnerre d’applaudissements à son retour aux balances. « Il

appartient au monde des courses », a commenté Tom Queally. Évidemment, la

possible rencontre avec la championne australienne Black Caviar (Bel Esprit)

est dans tous les esprits. On a également hâte de voir Frankel sur une distance

plus longue que les 1.600m. La façon dont il a couru pour sa rentrée, plus

posée que l’an dernier, indique qu’il devrait pouvoir tenir sur plus long.