Montjeu coolmore prix saint-alary (gr1) : l’heure du premier chef-d’oeuvre pour la peinture

Autres informations / 26.05.2012

Montjeu coolmore prix saint-alary (gr1) : l’heure du premier chef-d’oeuvre pour la peinture

Considéré

comme la principale préparatoire au Prix de Diane-Longines (Gr1), le Montjeu

Coolmore Prix Saint-Alary (Gr1) 2012 s’annonce particulièrement prometteur,

notamment grâce à la présence de l’estimée La Peinture (Muhtathir),

supplémentée pour l’occasion. Depuis le mois de mars, on attend avec impatience

sa première tentative dans les Groupes. Ce sera donc dans le

"Saint-Alary". Invaincue en cinq courses, dont deux Listeds, les Prix

Rose de Mai et Caravelle, La Peinture n’a jamais eu à puiser dans ses réserves

pour l’emporter. De plus, si l’on attache de l’importance aux lignes, on est

obligé de voir une première chance à la protégée de Frédéric Rossi. Dans le

"Rose de Mai", elle a battu Trois Lunes (Manduro), gagnante depuis du

Prix Vanteaux (Gr3). À Toulouse, dans le "Caravelle", elle a

"mis à la raison" une pouliche comme Bassamba (American Post),

lauréate ensuite du Prix de la Seine (L). Associée à Olivier Peslier, La

Peinture doit réaliser son premier chef-d’oeuvre dimanche pour espérer devenir

l’une des principales rivales de la championne Beauty Parlour (Deep Impact) à

Chantilly.

INDIAN

SKIMMER, L’UNIQUE

Cette

année, Forces of Darkness (Lawman) est la seule concurrente au départ à ne pas

être entraînée en France. Elle est présentée par Fabrice Vermeulen, qui est

stationné en Belgique, comme Nonsuch Way (Verglas), seule étrangère l’an passé

dans ce Gr1. Depuis 1981, Indian Skimmer est la seule concurrente étrangère à

avoir triomphé dans le “Saint-Alary”. Elle était entraînée par Sir Henry Cecil

et, dans la foulée, avait remporté le Prix de Diane aux dépens de Miesque.

PRETTY

PLEASE, APRÈS DES DÉBUTS VICTORIEUX

Tardive,

Pretty Please (Dylan Thomas) a débuté victorieusement le 30 avril, dans le Prix

de la Croix de Pontarmé (B). Cette pouliche borgne n’a pourtant pas eu le

meilleur des parcours, en dehors du leader, mais elle a réussi à gagner avec la

manière. Son manque d’expérience pourrait lui jouer des tours. Reste que cette

soeur de Planteur (Danehill Dancer) a le profil d’une pouliche de Groupe.

SAGAWARA,

LA DEUXIÈME DU "VANTEAUX"

Sur le

papier, Sagawara (Shamardal) est barrée par La Peinture puisqu’elle vient de

subir la domination de Trois Lunes dans le Prix Vanteaux. Mais la pouliche de

Son Altesse Aga Khan avait échoué de peu. Cependant, elle faisait sa rentrée.

On peut donc en attendre des progrès. Troisième du Gr3 sur 1.850m, Prima Noa

(Layman) avait couru "de première" sur un terrain souple et elle a le

droit de viser une nouvelle place. D’autant que son entourage l’a supplémentée

pour courir. Autre pouliche à posséder une ligne avec La Peinture, Aigue Marine

(Galileo) a terminé troisième de la pouliche de Jean-Claude Seroul dans le

"Caravelle". Sur cette performance, elle a le droit de tenter sa

chance à Longchamp.

LE RESTE

DU PELOTON

La ligne

du Prix Pénélope (Gr3) sera également représentée par Crecy (Refuse to Bend) et

Rjwa (Muhtathir), respectivement deuxième et troisième du Gr3 clodoaldien. Ce

jour-là, le terrain était très souple et le raffermissement de celui-ci

pourrait changer la donne. Mais, au fond, la course est très ouverte et une

place est à leur portée. Quant à Forces of Darkness (Lawman) et Hasna (American

Post), elles ont des résultats qui les autorisent à briguer une quatrième place

dans ce genre de lot.

QUELQUES

RECORDS

Jockey :

9 victoires

Freddy

Head - Tidra (1967), Pistol Packer (1971), Riverqueen (1976), Reine de Saba

(1978), Three Troikas (1979), Harbour (1982), Fitnah (1985), Lacovia (1986) et

Treble (1991).

Entraîneur

: 8 victoires

André

Fabre - Grise Mine (1984), Rosefinch (1992), Intrepidity (1993), Moonlight

Dance (1994), Muncie (1995), Luna Wells (1996), Vadawina (2005), Wavering

(2011).

Propriétaire

: 5 victoires

S. A.

Aga Khan – Cervinia (1963), Behera (1989), Zainta (1998), Vadawina (2005) et

Sarafina (2010).