Newmarket (gb), qipco 1.000 guinees (gr1) : l’avenement d’homecoming queen apres un avant-course chaotique

Autres informations / 07.05.2012

Newmarket (gb), qipco 1.000 guinees (gr1) : l’avenement d’homecoming queen apres un avant-course chaotique

Jusqu’à

l’entrée des pouliches dans les stalles, tout s’annonçait bien pour les Qipco

1.000 Guinées (Gr1). Mais voila, l’accident de la malheureuse Gray Pearl

(Excellent Art), qui est passée sous la porte de sa stalle et s’est bloquée

–perdant l’usage de ses postérieurs–, avant d’être euthanasiée, a retardé d’une

trentaine de minutes le départ. Les pouliches sont ressorties et ont tourné

derrière les boîtes pendant que Gray Pearl devait être évacuée après que les

hommes de piste ont déployé la bâche. Cet accident, imprévisible et funeste, a

entaché grandement la limpidité de l’épreuve et on peut penser que beaucoup de

pouliches n’ont pas fait leur course. Homecoming Queen (Holy Roman Emperor),

elle, n’a eu à s’occuper de personne. Vite devant, elle a été peu à peu reprise

par son partenaire, Ryan Moore, avant de redémarrer sèchement. Au passage du

poteau, Homecoming Queen gagne "à la Frankel" (Galileo) et sa plus

proche rivale, Starscope (Selkirk), pointe à neuf longueurs. Seule française en

piste, Mashoora (Barathea) n’a pas vraiment paru dans le coup. Quand certaines

pouliches avec du gaz ont tenté de se lancer à la poursuite de la future

gagnante, elle est restée là.

RYAN

MOORE : « PAS COMPARABLE A FRANKEL »

Quand

Ryan Moore est revenu dans le winner circle, les journalistes britanniques se

sont empressés de lui demander s’il fallait comparer Homecoming Queen à

Frankel. Du tac au tac, le jockey a répondu : « Non, je ne pense pas qu’il

faille la comparer à Frankel. Homecoming Queen est un petit diable. On ne peut

jamais savoir ce qu’elle va faire. Je pensais qu’elle avait été trop vite au début,

mais quand je lui ai demandé un effort, elle est bien repartie. Elle aime

courir ainsi. » Homecoming Queen avait pour elle son expérience (c’était sa

quatorzième course), et le fait d’avoir déjà couru cette année, ce qui a pu

jouer sur cette piste pénible. Décevante pour sa rentrée au Curragh, dans un

Gr3, elle s’était ensuite imposée dans une préparatoire aux 1.000 Guinées

irlandaises, à Leopardstown. Homecoming Queen n’est pas la constance incarnée,

alternant les coups d’éclat et les contreperformances totales. L’hiver dernier,

elle avait fait partie du voyage pour le Breeders’ Cup, mais elle s’était

énervée dans sa stalle, avant le départ, et n’avait pu fournir sa valeur dans

le Breeders’ Cup Juvenile Fillies (Gr1). Là, c’était l’une des rares pouliches,

avec Starscope (Selkirk), à ne pas avoir pénétré dans sa stalle avant

l’accident de Gray Pearl. Cela a pu jouer sur son comportement en course.