Télécharger l'édition du jour
Jour de Galop

JOUR DE GALOP

Prix de pontarme (l) : un eclair de classe signe hippolyte

Autres informations / 19.05.2012

Prix de pontarme (l) : un eclair de classe signe hippolyte

 « Hippolyte (Gold Away) a fait un truc

d’outre-tombe. » Le public présent à Chantilly a été ébloui par la performance

de l’élève de Thierry de la Héronnière, dans le Prix de Pontarmé (L). Et pour

cause, Hippolyte a réellement produit une accélération peu commune, alors qu’il

semblait mal embarqué. À la "Mère Marie", Thierry Jarnet prend

franchement l’avantage en selle sur Jalmud (Orpen). La course est lancée, mais

Hippolyte est, lui, complètement ligoté le long du rail, derrière Impendor

(Holy Roman Emperor). Son jockey, Flavien Prat, ne trouve pas l’ouverture. La

course semble tourner au cauchemar pour le pensionnaire de Tony Clout. Mais les

chevaux de tête ont accéléré un peu tôt et ils plafonnent légèrement. Les

espaces se créent. Dès lors, Flavien Prat décale Hippolyte sur sa gauche, mais

il y a encore Final Destination (Way of Light) devant lui. Il le déboite donc

complètement en dehors. Hippolyte prend son mors et passe entre Final

Destination et Border Song. Il ne reste que cent cinquante mètres à parcourir,

mais le fils de Gold Away passe ses rivaux, sur une simple accélération, pour

gagner aisément, sans un coup de bâton. Incontestablement, il faut un vrai

cheval de Groupe pour revenir de l’arrière-garde comme Hippolyte l’a fait. Et

ce dernier peut légitimement viser plus haut.

EN ROUTE

VERS LE "PAUL DE MOUSSAC"

Un an

après Venomous (Red Ransom), Tony Clout tient un nouveau miler de qualité avec

Hippolyte. Après ce succès, il tentera de monter d’un étage en visant un

Groupe, comme l’entraîneur cantilien nous l’a précisé : « On va aller

maintenant vers le Prix Paul de Moussac (Gr3, 9/06). Il gagne vraiment très

bien aujourd’hui, grâce à une superbe accélération. Mais on a eu chaud. Si vous

regardiez bien ses performances, il n’avait pas déçu, ne terminant jamais plus

loin que deuxième. Il avait toujours fait de belles valeurs. » Hippolyte

faisait sa rentrée, ce vendredi, mais, comme son mentor nous l’avait confié,

c’était uniquement en raison du programme peu fourni durant les premiers mois

de l’année pour un hongre comme Hippolyte.

JALMUD,

SUR UNE DISTANCE UN PEU LONGUE

Dauphin

de Lucayan (Turtle Bowl), vainqueur de la Poule d’Essai des Poulains (Gr1),

Jalmud (Orpen) faisait partie des poulains à suivre. Parti un peu tôt, par la

force des choses, sur une distance limite pour lui, il s’est fait rattraper à

la fin, finissant quatrième derrière Impendor et Final Destination. Mais Jalmud

ne doit pas être condamné sur cette sortie, car il vaut une Listed sur de plus

courtes distances. Son entraîneur, Rupert Pritchard-Gordon, nous a dit : « La

dernière fois, c’était une fausse course, sans train, et il ne fallait pas en

tenir compte. Thierry [Jarnet, son jockey, ndlr] a dit que c’est dommage que la

course ne se soit pas déroulée sur mille cinq cents mètres. D’autant que le

cheval de tête a craqué assez vite et mon protégé s’est retrouvé tôt en tête,

ce qui nous coûte le premier accessit. Mais Jalmud court bien, il répète ses

lignes. » Très attendu car invaincu en deux sorties, Border Song (Stormy River)

a été incapable de vraiment changer de vitesse pour ses premiers pas sur le

gazon.

LE

PREMIER GAGNANT D’UNE EX-PENSIONNAIRE DE TONY CLOUT

Élevé au

Haras d’Ellon (Thierry de la Héronnière), Hippolyte a pour mère Standout

(Robellino), qui était déjà entraînée par Tony Clout. Elle avait gagné trois

courses et s’était placée à sept reprises en vingt-trois sorties. Hippolyte est

son deuxième produit et son premier gagnant. Deuxième mère d’Hippolyte,

Streamlined (Priolo) a été une pouliche utile, faisant l’arrivée de sept de ses

neuf courses. Notons que la souche maternelle d’Hippolyte provient de l’élevage

de l’écurie Skymarc Farm.