Télécharger l'édition du jour
Jour de Galop

JOUR DE GALOP

Prix d’ispahan (gr1) :: "fighting cirrus", un an après la légendaire goldikova

Autres informations / 26.05.2012

Prix d’ispahan (gr1) :: "fighting cirrus", un an après la légendaire goldikova

Clin

d’oeil de l’histoire, après le doublé de la championne Goldikova (Anabaa) dans

le Prix d’Ispahan (Gr1), c’est celui qui a succédé à la jument des Wertheimer

& Frère dans le coeur des turfistes qui va essayer de prendre sa relève,

dans l’édition 2012. Il s’agit de Cirrus des Aigles (Even Top), alias

"Fighting Cirrus". Pour le plus grand plaisir du public français, son

entourage a préféré courir ce Gr1 à Longchamp, plutôt que le Singapore

International Cup (Gr1), il y a une semaine. Après ses deux premières victoires

de Grs1 à l’étranger, dans les Champion Stakes et le Dubai Sheema Classic, le

pensionnaire de Corine Barande-Barbe a décroché un premier succès mérité, à ce

niveau, en France, dans le Prix Ganay (Gr1). Ce jour-là, il a laissé son plus

proche rival à huit longueurs. "Inarrêtable", Cirrus des Aigles

tentera dimanche d’enlever un quatrième Gr1 dans un Prix d’Ispahan qu’il a raté

d’une encolure, en 2011, face à Goldikova. REVOILÀ GOLDEN LILAC

Auteure

du doublé "Poule d’Essai-Diane" l’an dernier, la championne Golden

Lilac (Galileo) fera son retour à la compétition dans ce Prix d’Ispahan. Son

entourage l’avait engagée dans les Dahlia Stakes (Gr3) à Newmarket, mais le

terrain trop souple a finalement eu raison de ce voyage. Le terrain sera bon

dimanche, ce qui est un point favorable pour la pouliche du Gestu¨t Ammerland.

Cependant, la transition de 3 à 4ans est toujours délicate, surtout pour une

pouliche. Dès lors, il ne faudra pas en vouloir à Golden Lilac si elle

n’affiche pas d’emblée sa vraie valeur.

RELIABLE

MAN ET TIN HORSE, LES AUTRES LAURÉATS CLASSIQUES DU PRINTEMPS 2011

Ce Prix

d’Ispahan 2012 est certainement l’édition la plus relevée de ces dix dernières

années. En plus, on retrouve au départ tous les vainqueurs classiques du

précédent exercice. Outre Golden Lilac, on aura la chance de voir en piste

Reliable Man (Dalakhani), gagnant du Prix du Jockey Club (Gr1), et Tin Horse

(Sakhee), héros de la Poule d’Essai des Poulains (Gr1). Le premier est

raccourci et après une rentrée qui l’a vu finir lointain troisième de Cirrus

des Aigles, il devrait afficher des progrès. D’autant que la piste moins souple

sera favorable au fils de Dalakhani. L’état du terrain, c’est ce qui avait

empêché Tin Horse de faire sa rentrée dans le Prix du Muguet (Gr2). Très

performant sur des pistes bonnes, le pensionnaire de Didier Guillemin fera partie

des attractions de la course, même s’il peut avoir besoin de compétition.

PLANTEUR

RETROUVE LONGCHAMP

Vainqueur

du Prix Ganay 2011 sous les couleurs Wildenstein et vendu au second semestre, Planteur

(Danehill Dancer) revient à Longchamp, après une probante troisième place dans

le Dubai World Cup (Gr1). Très incisif entre 1.800 et 2.000m, le nouveau

protégé de Marco Botti peut viser une place, car cela paraît plus compliqué

pour la victoire.

ZINABAA

ET NO RISK AT ALL, LA LIGNE DU "MUGUET"

En

progrès constants depuis l’an dernier, Zinabaa (Anabaa Blue) a devancé d’une

encolure No Risk at All (My Risk) dans le Prix du Muguet. Ce jour-là, le

terrain très souple et les malheurs d’Évaporation (Red Ransom) les avaient

aidés dans leur tâche. Dimanche, ils se retrouvent sur une piste plus ferme et

la forme sera leur atout principal. Gagnant de son premier Groupe à Sandown,

après s’être endurci dans les gros handicaps, Penitent (Kyllachy) devançait

alors des chevaux de la valeur de Famous Name et Dubawi Gold, une performance

qui lui donne le droit de tenter sa chance au plus haut niveau.

CIRRUS

DES AIGLES, ZINABAA, ET PENITENT, POUR UNE PREMIÈRE POUR UN HONGRE

Cette

année, il y aura trois hongres sur la ligne de départ. Ce n’est qu’en 2001 que

le Prix d’Ispahan a été ouvert aux hongres. Depuis, aucun n’a réussi à s’y

imposer. L’année dernière, Cirrus des Aigles avait conclu à la deuxième place.

LES

DOUBL.S DANS LE PRIX D’ISPAHAN

Cette

année, aucun cheval n’a déjà remporté le Prix d’Ispahan. Le dernier cheval à

avoir réussi un doublé est Goldikova, en 2010-2011. Au total, nous avons

recensé neuf doublés dans le Prix d’Ispahan : Goldikova : 2010-2011, Crystal

Glitters : 1983-1984, Fric : 1955-1956, Coaraze : 1946-1947, Hierocles :

1943-1943, Renette : 1935-1936, Moulins la Marche : 1908-1909, La Camargo :

1903-1904, Champaubert : 1897-1898 (dead-heat)

QUELQUES

RECORDS

Jockey :

7 victoires

Yves

Saint-Martin – La Sega (1962), Jour et Nuit (1964), Silver Shark (1966),

Zeddaan (1968), La Troublerie (1973), Allez France (1974) et Crystal Glitters

(1983)

Entraîneur

: 8 victoires

Charles

Semblat - Hierocles (1942, 1943), Priam (1945), Coaraze (1946, 1947), Dynamiter

(1951), Arbele (1952), Chief (1957)

Propriétaire

: 8 victoires

Marcel Boussac

- Goyescas (1933), Hierocles (1942, 1943), Priam (1945), Coaraze (1946, 1947),

Dynamiter (1951), Arbele (1952)

DES

HISTOIRES SUR L’ISPAHAN

Création

: 1873

Couru

sur 1.850 m. depuis 1921

Temps record

du Prix d’Ispahan et du parcours : 1’49”40 (2010), Goldikova

Après-guerre,

seules sept femelles se sont imposées dans le Prix d’Ispahan: Arbèle (1952), La

Sega (1962), La Troublerie (1973), Allez France (1974), Miesque (1988), Indian

Skimmer (1989) et Goldikova (2010-2011).

Sadler’s

Wells n’a jamais donné un vainqueur de cette épreuve.

Blushing

Groom (grand-père de Goldikova) est aussi le père de Crystal Glitters

(vainqueur en 1983 et 1984) et de Baillamont (1986).

Après-guerre,

neuf chevaux entraînés à l’étranger se sont imposés.