Prix du pont-neuf (l) : une juste recompense pour vaniloquio

Autres informations / 09.05.2012

Prix du pont-neuf (l) : une juste recompense pour vaniloquio

S’il est

un cheval à qui l’on ne peut rien reprocher, c’est bien Vaniloquio

(Acclamation). S’il ne comptait avant ce mardi qu’un succès au niveau Listed,

le représentant de Gérard Augustin-Normand a aligné les accessits dans les Groupes.

Dans le Prix du Pont Neuf (L), sur un parcours qu’il affectionne et sur lequel

il avait déjà gagné à ce niveau, l’an dernier, dans le Prix Herod, Vaniloquio a

fait preuve de son courage habituel pour venir régler Paraggi (Iffraaj) aux

abords du poteau. La course est partie sur un rythme soutenu, sous l’impulsion

de Nadeaud (Soave), un peu brillante, et Rajastani (Zamindar). Vaniloquio

patientait, en compagnie de sa compagne d’entraînement, Carnoustie

(Acclamation). À mi-ligne droite, Woven Lace (Hard Spun) est venue prendre

l’avantage, mais la pouliche n’a pu poursuivre son effort. D’ailleurs, tous

ceux qui sont allés devant ont payé leurs efforts pour finir. Paraggi a réussi

à se faufiler, côté corde, et a semblé prendre un avantage décisif, mais Vaniloquio,

paru pris de vitesse mais répondant aux sollicitations de son jockey, est venu

l’ajuster. Carnoustie, contrainte de changer de ligne au moment du démarrage, a

également bien conclu pour prendre la troisième place.

POSSIBLE

DANS LE PRIX PAUL DE MOUSSAC

Au sujet

de Vaniloquio, Nicolas Clément nous a confié :« Nous sommes ravis pour

Vaniloquio, car c'est un poulain qui répond toujours présent, et il méritait

une nouvelle victoire dans une Listed. Il restait sur sa quatrième place dans

le Prix de Fontainebleau derrière des chevaux de Gr1. Il est certain qu'il fait

très bien ce parcours, sur lequel il avait gagné le Prix Herod. Mais il peut

faire aussi le mile, et nous pouvons penser à une course comme le Prix Paul de

Moussac avec lui. Aujourd’hui, le rythme soutenu l’a servi. » Christophe

Lemaire était particulièrement heureux de gagner avec ce poulain. Il a expliqué

: « C'est un cheval très attachant car il donne toujours le meilleur de lui

même. Il a toujours fait l'arrivée dans les Listeds et les Groupes.

Aujourd'hui, nous n’avons pas été obligés de faire le boulot et nous avons pu

nous faire emmener. Il venait de courir sur 1.600m et s'est retrouvé pris de

vitesse, manquant d'un peu de rythme, mais ensuite il a très bien fini. C'est

un cheval qui mériterait son Groupe. Il a certainement les moyens de briller à

ce niveau, d'autant que les chevaux de vitesse vieillissent toujours bien. »

 Paraggi, un poulain compliqué qui avait

effectué son unique course, à 2ans, sur ce parcours, a réalisé la meilleure

performance de sa carrière en prenant la deuxième place. « Il commence enfin à

montrer son potentiel, a analysé Mikel Delzangles. C'est un cheval un peu

compliqué, mais il est sur la bonne voie. La course a été régulière, ça lui a

permis de bien s'exprimer. Nous avions quelques doutes sur sa capacité à se

sortir du terrain et il a bien répondu, en accélérant plaisamment. »

PROGRAMME

RESTREINT POUR CARNOUSTIE

Enfin,

Carnoustie, pouliche "sur la montante", a fait mieux que confirmer sa

sortie dans le Prix Sigy (L), où elle a pris la deuxième place sur tapis vert.

Nicolas Clément a détaillé : « Elle court en progrès, car ce n'était pas

évident face aux mâles. De plus, elle a dû changer de ligne. Le programme

français ne propose pas de Listed pour 3ans sur 1.400m avant un moment, alors

nous allons peut-être être obligés d'aller à Milan début juin, dans une Listed

réservée aux pouliches. »

UN FILS

DE TRINITY JOY

Élevé

par Kildaragh Stud, Vaniloquio a été racheté 28.000 € auxventes Arqana d ’ o c

t o b r e 2010. C’est un fils de Trinity Joy (Vettori), une bonne p o u l i c h

e qu’entraînait Richard Gibson. Elle a gagné le Prix Rose de Mai (L) et a pris

la deuxième place du Prix de la Nonette (Gr3). Elle a déjà produit El Pib d’Oro

(Oasis Dream), un gagnant en France. Cette famille est la même que Friston

Forest, cheval de fond lauréat du Derby du Midi (L) et du Prix Scaramouche (L)

avant de rejoindre le giron Godolphin aux Émirats.