Prix general de saint-didier : surfing: une etoile ne meurt jamais

Autres informations / 05.05.2012

Prix general de saint-didier : surfing: une etoile ne meurt jamais

Élu JDG

Jumping Star, le 18 mai 2010, Surfing (Califet) n’a rien perdu de son talent,

en dépit d’un séjour britannique qui ne l’a pas vu afficher sa meilleure

valeur. De retour chez son premier entraîneur, Guy Cherel, Surfing s’est imposé

en toute décontraction, de dix-huit longueurs, dans le Prix Général de

Saint-Didier, sur le steeple. Pour cette première course dans l’Hexagone,

depuis son retour d’Angleterre, il a sauté fort plusieurs fois, mais il s’est

rapidement porté aux avant-postes, accompagnant Rubis d’Albain (Ragmar) en tête

de la course. Ce dernier est tombé à la banquette du tournant final, laissant

Surfing seul en tête. Cyrille Gombeau, en selle sur le fils de califet, n’a eu

qu’à l’accompagner aux bras ensuite et assurer les deux derniers obstacles. La

suite n’a été qu’une formalité. « Sa victoire me fait plaisir, même si l’on

aurait aimé qu’il gagne des Groupes en Angleterre, a avoué Guy Cherel. Je ne

sais pas ce qui s’est passé là-bas. Il faut lui redonner confiance dans le même

genre de lot que ce vendredi. On va désormais monter les étapes

progressivement, sans lui faire mal. » Toujours un peu bouillant, même si ce

trait de caractère est moins présent chez lui que dans sa jeunesse, Surfing a

l’étoffe d’un vrai bon cheval et, s’il se calme, il pourrait briller dans les

Groupes.

LE FRERE

D’USUAL SUSPECTS ET DE VERY HEAVEN

Élevé

par M. L. Bloodstock Ltd, Surfing provient d’un croisement que connaît

parfaitement son entraîneur, Guy Cherel. Il a en effet eu sous sa

responsabilité le père de Surfing, Califet (Freedom Cry), ainsi que sa mère,

Hawaï de Vonnas (Cadoudal), et les quatre produits gagnants de cette dernière.

Mère de Surfing, Hawaï de Vonnas est issue de Cadoudal (Green Dancer), l’un des

meilleurs étalons d’obstacle de ces deux dernières décennies. Elle a couru

trois fois pour l’entraîneur mansonnien et les couleurs Fougedoire. Son

meilleur résultat a été une quatrième place sur les "balais"

d’Auteuil. Au haras, elle est devenue une excellente poulinière. Elle a donné

sept produits dont six, pour l'instant, ont couru et quatre ont remporté leur

course : le champion en herbe Usual Suspects (Goldneyev), gagnant du Prix

Amadou (Gr2), Nouméa (Assessor) qui avait aligné trois succès à Pau, Ocean

Beach (Nononito), deux fois placée de Gr3 sur les gros obstacles d’Auteuil, et

leur frère Surfing, sans oublier le petit nouveau Very Heaven (Khalkevi),

excellent deuxième du Prix Wild Monarch (L), qui devrait gagner rapidement.