Télécharger l'édition du jour
Jour de Galop

JOUR DE GALOP

Prix gras savoye patrimoine – prix ferdinand dufaure (gr1) : la meute aux trousses de saint palois

Autres informations / 20.05.2012

Prix gras savoye patrimoine – prix ferdinand dufaure (gr1) : la meute aux trousses de saint palois

Toujours

invaincu en sept tentatives sur le steeple, dont trois sorties à Auteuil, Saint

Palois (Saint des Saints) se présentera comme le favori du Prix Ferdinand

Dufaure (Gr1). Le représentant de la famille Papot a remporté les trois

préparatoires à ce sommet de la hiérarchie des 4ans sur le steeple, mais, au

fil de ses sorties, ses adversaires se sont rapprochés de lui. Dernièrement,

dans le Prix Jean Stern (Gr2), son compagnon de couleurs, De Vous à Moi

(Sinndar), qui a imprimé un train sélectif à la course, l’a fait galoper

jusqu’au bout. Avant, Ucello Conti (Martaline) l’avait aussi obligé à se battre

pour rester invaincu. Saint Palois a connu une course dure lors du "Jean

Stern", mais Jacques Ortet est confiant, assurant que son pensionnaire a

bien récupéré.

DE VOUS

A MOI, L’ECONOME

De Vous

à Moi avait créé la surprise en prenant la deuxième place du Prix Jean Stern.

Cheval très froid, avec un grand abattage, le pensionnaire de Philippe Peltier

fait partie de ces chevaux qui s’économisent, n’en faisant jamais trop. Comme

la dernière fois, il devrait mener l’épreuve et tenter d’user ses rivaux au

train. De Vous à Moi n’a jamais passé le poteau 

tête, mais il n’est pas impossible qu’il trouve le chemin du poteau le

jour J. Zianabaa (Anabaa Blue) aurait pu s’imposer dans le Prix Jean Stern s’il

avait connu une fin de course moins chaotique. Ce représentant de Guy Cherel

s’est endurci dans les handicaps, sur les haies, mais le rythme du steeple lui

convient mieux. Il n’en sera, dimanche, qu’à son troisième parcours sur le

steeple. Ses débuts face à l’élite ont été particulièrement convaincants, et il

pourrait bien créer la surprise.

DEUX

“NICOLLE” AUX ANTIPODES

François

Nicolle sera doublement représenté. Les profils de ses deux pensionnaires sont

très différents. Farlow des Mottes (Maresca Sorrento) est le vrai cheval

d’Auteuil, qui sera servi par un terrain pénible. Ses deux premiers parcours à

Auteuil se sont révélés excellents, et il a confirmé son bon meeting palois.

Même s’il sera sans doute meilleur à l’automne, ce poulain d’avenir devrait de

nouveau répondre présent. Golden Chop (Muhaymin), moins impressionnant au

modèle, s’est épanoui à Enghien, après avoir lui aussi fait ses armes à Pau.

Contrairement à Farlow des Mottes, il ne faudrait pas que le terrain soit trop

lourd pour lui. Autre point d’interrogation : il va découvrir le steeple

d’Auteuil. Son entraîneur craint que les lignes droites de la butte Mortemart

ne soient un peu longues pour lui. Guillaume Macaire aura également deux

partants, Roi de Trève (Martaline) et Ucello Conti. Les deux ont déçu dans le

Prix Jean Stern. Néanmoins, il ne faut pas les condamner sur cette sortie,

surtout Ucello Conti, qui semblait au début du printemps être le plus sérieux

rival de Saint Palois.

LE PARI

GALLORINI

Encore

peu expérimenté, Menelas Ar Len (Malinas) s’est bien défendu lors des deux

dernières préparatoires. Comme beaucoup, il visera une place. Enfin, Puerto

Chico (Saint des Saints), acquis à réclamer par Jean-Paul Gallorini, tente un

pari audacieux dont son entraîneur a le secret. Il a éjecté son jockey dans le

Prix Jean Stern, mais ne semblait pas hors d’affaire pour une place. Son

dernier travail, avec les chevaux du Grand Steeple, s’est avéré satisfaisant.

 

 

 

L’HISTOIRE

DE LA COURSE

Cette

course a été nommée ainsi en souvenir de Ferdinand Dufaure, Président de la

Société des courses de Dieppe de 1921 à 1930. C’est à ce titre qu’il fut élu

membre du Comité de la Société des steeple-chases de France, en 1922. Il a

également été membre de son conseil d’administration, de mars 1924 à 1931,

ainsi que commissaire des courses pendant quatre ans, de 1928 à 1931. Il

demeura membre du Comité jusqu’à sa mort survenue le 21 janvier 1947. Le Prix

Ferdinand Dufaure est une course de steeple-chase pour chevaux de 4ans. Elle a

été créée en 1951 et se disputait alors fin novembre, sur 4.500m. Sa distance a

souvent varié. 4.500m en 1951 et 1952, 3.800m de 1953 à 1966, 3.900m en 1967,

4.200m en 1968 et 1969, 4.100m en 1970 et 1971, 4.300m en 1972, 4.400m de 1973

à 1985, 4.100m depuis 1986. La course sera disputée pour la soixante et unième

fois en 2011. C’est en 1961 que le Prix Ferdinand Dufaure fut inscrit au

programme estival d’Auteuil, permutant avec le Prix Maurice Gillois, déplacé en

fin d’année.


?