Télécharger l'édition du jour
Jour de Galop

JOUR DE GALOP

Prix gras savoye patrimoine – prix ferdinand dufaure (gr1) : teejay flying brise l’invincibilite de saint palois

Autres informations / 21.05.2012

Prix gras savoye patrimoine – prix ferdinand dufaure (gr1) : teejay flying brise l’invincibilite de saint palois

Au fil

des préparatoires à ce Prix Ferdinand Dufaure (Gr1), la supériorité de Saint

Palois (Saint des Saints) s’est amenuisée. Et le jour "J", le poulain

de la famille Papot a perdu son invincibilité face à un nouveau venu parmi

l’élite. Teejay Flying (Tiger Groom) n’en était qu’à son deuxième parcours en

steeple, mais le pensionnaire de Thomas Trapenard ne s’en est pas moins imposé

à la manière des forts, de bout en bout, offrant ainsi un premier succès de Gr1

à son jockey, Alain de Chitray. Teejay Flying a imprimé un train sélectif à

l’épreuve, en compagnie d’Upwelling (Robin des Prés) et Golden Chop (Muhaymin),

brillant en début de parcours. Derrière ce trio, les autres ont semblé pris de

vitesse, notamment Saint Palois, qui a du coup commis plusieurs erreurs. David

Cottin a été obligé de l’entreprendre en face, notamment avant le gros

open-ditch, mais Saint Palois a tout de même fini par raccrocher le wagon de tête.

Néanmoins, Teejay Flying est reparti de plus belle sur le plat, n’étant jamais

inquiété par Saint Palois. Derrière ce duo, les autres ont fini à distance.

Carlain (Le Fou) a fait oublier sa sortie décevante dans le Prix Jean Stern

(Gr2) en prenant la troisième place, devant De Vous à Moi (Sinndar), de nouveau

très froid mais bon finisseur, et Ucello Conti (Martaline). Présenter Teejay

Flying dans ce Gr1, après un seul parcours sur les gros obstacles, était un

pari audacieux, mais le poulain a répondu aux attentes de son entraîneur et

justifié l’estime qu’il lui porte : « Nous avons arrêté les handicaps sur les

haies car cela devenait trop dur. Il a toujours montré de belles choses à

l’entraînement. Son jockey le connaît parfaitement, et l’a laissé aller devant.

Il avait été battu pour ses débuts en steeple, contre Ulyssia (Poliglote), et

c’était un peu présomptueux de courir directement ce Gr1. Mais qui ne tente

rien n’a rien ! » Teejay Flying avait en effet été devancé par la pouliche de

Jehan Bertran de Balanda pour ses essais sur les gros obstacles. Sa victoire

dans ce sommet de printemps, alors que la femelle a été préservée pour

l’automne, laisse penser que la "ligne" du Prix Philippe Ménager est

excellente, et que la fille de Ma Royale pourrait prendre le pouvoir lors du

second semestre…

SAINT

PALOIS N’AVAIT PAS SON TERRAIN

Saint

Palois pourrait aussi être plus à l’aise à l’automne, sur des terrains qui

favoriseront moins la vitesse. C’est l’avis de David Cottin, qui nous a

expliqué : « Ce n'était pas son terrain. Il préfère vraiment le terrain lourd

et, de ce fait, il a été débordé tout le long de la course aujourd'hui. Il

finit quand même car c'est un très bon cheval. Je ne suis pas inquiet et il

sera encore meilleur dans le "Maurice Gillois" à l'automne. » L’autre

représentant de la famille Papot, De Vous à Moi, n’avait pas son terrain de

prédilection non plus.  Dans ces

conditions, sa quatrième place est excellente, comme nous l’a confirmé Philippe

Peltier : « Je suis très content de sa performance car il n’avait pas son

terrain. Il sera mieux à l’automne. » Le Prix Ferdinand Dufaure a donc établi

une hiérarchie provisoire, qui pourrait être remise en question à l’automne.

Teejay Flying est d’ailleurs susceptible de progresser encore, vu le peu de métier

avec lequel il est tout de même parvenu à enlever ce Gr1.

UN

DESCENDANT DE SUN PRINCESS

Teejay

Flying a été élevé dans les Côtes-d’Armor par Monsieur et Madame Oger. Sa mère,

Flora Florette (Goldneyev), n’a jamais pu passer le poteau en tête ni se placer

en sept tentatives en province. Elle est néanmoins issue d’une fille de Saint

Cyrien, Stanmore, qui a sans doute transmis les gènes sauteurs à son

petit-fils. Stanmore est une fille de Star Princess (Sun Prince), troisième du

Prix de la Salamandre (Gr1). Teejay Flying est le seul produit de la famille à

se distinguer au meilleur niveau en obstacle.

LE

PREMIER GR1 D’ALAIN DE CHITRAY

Lauréat

du Prix Wild Risk (L) sur le tapis vert avec Pierrot Bay (Martaline), Alain de

Chitray a connu une journée extraordinaire, puisqu’il a remporté son premier

Gr1 avec Teejay Flying. Le jockey nous a raconté : « Ce n'était pas les ordres

d'aller devant, mais le cheval était très bien. Ce n'est que la deuxième fois

qu'il passe le steeple à Auteuil, donc il reste encore des réglages à faire.

C'est néanmoins un super cheval et il méritait une belle victoire. Au gros

open-ditch, j'ai voulu le laisser faire, mais j'aurai dû avancer. Ce sont des

erreurs qui peuvent coûter cher. » Concernant son parcours professionnel, il a

expliqué : « J’ai été formé par Thomas Trapenard, à qui je dois tout. J’ai

toujours travaillé avec lui, sauf pendant une année où j’étais free-lance. Mon

père élève des trotteurs à Château-Gontier. Gagner un Gr1, c’est un rêve.

Certains n’y parviennent jamais… »