Télécharger l'édition du jour
Jour de Galop

JOUR DE GALOP

Prix gras savoye risk consulting – prix stanley (l) : le grand luce confirme

Autres informations / 21.05.2012

Prix gras savoye risk consulting – prix stanley (l) : le grand luce confirme

Disputé

sur une piste alourdie par un orage peu avant le départ, le Prix Stanley (L)

est revenu à un cheval d’avenir, Le Grand Luce (Dream Well). Le pensionnaire de

Jean-Paul Gallorini a écrasé l’opposition dans la phase finale. Il devance

nettement Vomero (Corri Piano) et Very Heaven (Khalkevi). Dès le départ, Saint

Rémi (Saint des Saints) et Another Sensation (Martaline) ont pris la tête de

l’épreuve, imprimant une allure régulière. Le Grand Luce patientait dans le

sillage des animateurs. Après la dernière haie de la ligne d’en face, il a pris

le train à son compte, épaulé par My Maj (Majorien). Lorsque Gaëtan Masure, son

jockey, l’a sollicité, Le Grand Luce s’est détaché de ses adversaires, laissant

Vomero à huit longueurs.

GAËTAN

MASURE : « UN SUPER CHEVAL »

Après

une victoire dans l’un des pelotons du Prix Wild Monarch (L), Le Grand Luce

confirme ses excellents débuts en obstacle. Son entraîneur, Jean-Paul

Gallorini, a confié : « Le Grand Luce confirme sa qualité. Il avait l'avantage

d'avoir couru deux fois en plat, très bien d'ailleurs, dans de bons lots. »

Gaëtan Masure a, lui, expliqué : « C'est un super cheval. Je le connais bien

car je l'ai monté en plat. Quand je suis venu dans le tournant, il avait

beaucoup de gaz et je savais qu'il allait gagner. Je tiens à saluer Nathalie,

qui n'a pas pu être là aujourd'hui, car, à la base, Le Grand Luce, c'est elle

qui le monte. » Jean-Paul Gallorini est aussi revenu sur la course de son

second pensionnaire, Cuevo Especial (Marchand de Sable), arrivé en dixième

position : « Je suis déçu par Cuevo Especial. Il doit y avoir une explication à

sa contre-performance. C'est trop mauvais pour être vrai. Il est trop loin de

Le Grand Luce; est-ce le terrain ? » Déjà en retrait au bout de la ligne d’en

face, Cuevo Especial a été victime d’un tassement à l’entame du dernier

tournant, ce qui ne l’a certainement pas aidé.

VOMERO

ET VERY HEAVEN, DEUX CHEVAUX PROMETTEURS

Deuxième,

Vomero a confirmé sa dernière victoire dans le Prix de Pouilly. Dans le sillage

des leaders, il a courageusement résisté à la bonne fin de course de Very

Heaven. Ce dernier a une nouvelle fois tracé une ligne droite exceptionnelle,

comme lors de ses débuts dans le Prix Wild Monarch (L). La performance du

protégé de Guy Cherel est remarquable car il a commis une faute à la dernière

haie de la ligne d’en face. Malgré cela, il s’est relancé et a donné un vrai

coup de rein sur le plat, échouant d’une encolure pour la troisième place. Guy

Cherel nous a confié : « C'est un bon cheval, qui n'était pas affûté. Il

possède une grosse marge de progression. D'autant qu'il est AQPS et qu'il

affrontait des "purs" ayant déjà couru plusieurs fois. Cyrille

[Gombeau, son jockey, ndlr] l'a laissé respirer au moment où il en avait besoin

et il est bien reparti. Je suis très heureux de sa performance. C'est un poulain

que j'aime beaucoup et qui va encore progresser. Il est possible qu'il coure

encore une fois et ensuite il sera revu à l'automne. » Very Heaven est le frère

de Usual Suspects (Goldneyev), l’un des leaders de sa génération sur les haies

cette année.

MY MAJ

REUSSIT SES DEBUTS A AUTEUIL

Impressionnant

lauréat à Enghien, My Maj n’a pas manqué ses débuts dans le temple de

l’obstacle. Poulain allant, il a été monté en queue de peloton par Jérémy Da

Silva, son jockey. Rapproché en progression dans la ligne d’en face, il est

venu au contact de Le Grand Luce dans le tournant final. Il n’a pu le suivre

dans la ligne droite mais a nettement pris la quatrième place.

LA

FAMILLE D’HONORIFIQUE

Élevé

par l’Écurie Maulepaire, Le Grand Luce est le fils de Réaction Rapide (Bering),

une jument qui a gagné deux courses et s’est placée à onze reprises en dix-sept

sorties. Il est le frère de Tramuntana (Medaaly), lauréat de trois

compétitions, uniquement en plat. Il est également le neveu d’Honorifique

(Highest Honor), gagnante de Gr3 à Milan. Il appartient à la famille de

Valanjou (Pampabird), vainqueur de Gr2, et de Rouvignac (African Song), double

gagnant de Listeds en France.