Prix james hennessy (l) : ulyssia royale sur les traces des champions

Autres informations / 06.05.2012

Prix james hennessy (l) : ulyssia royale sur les traces des champions

Le Prix

James Hennessy (L) est considéré comme le dernier tremplin vers le Prix

Ferdinand Dufaure (Gr1). Disputée sur le même parcours que le Gr1, cette

compétition possède d’ailleurs un palmarès qui fait rêver. En 2009, le champion

Long Run (Cadoudal) avait écrasé la concurrence, avant de conclure deuxième du

"Ferdinand Dufaure" et d’enlever le Prix Maurice Gillois (Gr1). Kauto

Stone (With the Flow) a également brillé dans cette course principale, quelques

mois avant de gagner le "Maurice Gillois" 2010. Quant à la lauréate

2011, Maline des Épeires (Ballingarry), elle s’annonçait comme la favorite du

dernier Prix Ferdinand Dufaure, quand elle s’est blessée. La bonne Ulyssia

Royale (Poliglote) va essayer de prendre sa succession et devra porter ensuite

les lourdes responsabilités d’une gagnante de "James Hennessy".

ULYSSIA

ROYALE, UNE POULICHE D’AVENIR

Comme

les membres de sa prestigieuse famille, celle de la matrone Tchela (Le Nain

Jaune), Ulyssia Royale devrait s’affirmer à 4ans. Invaincue en deux sorties sur

le steeple d’Auteuil, la pensionnaire de Jehan Bertran de Balanda vient de

s’imposer avec la manière. Assez loin de l’animateur, elle a refait une

vingtaine de longueurs en huit cents mètres pour gagner nettement. Au vu de

cette victoire, elle devrait tenir les 4.300m du parcours sans problème.

Ajoutons cependant qu’elle devrait être encore meilleure à l’automne.

MAZUELO,

EN SOUVENIR DE SA DEMONSTRATION A ENGHIEN

Présenté

par Guy Cherel, lequel aura trois partants, Mazuelo (Poliglote) a gagné de bout

en bout, dans un canter, le 3 avril, à Enghien. Deuxième ensuite du Prix Hopper

(L), le poulain de la famille Papot a confirmé sa qualité. Reste qu’il est

encore allant dans un parcours et cela constitue le point d’interrogation

entourant sa candidature. Dimanche, Mazuelo retrouvera son dauphin de Soisy,

Until I Win (Soave), encore très perfectible dans ses sauts, lui qui a tendance

à s’affaisser, parfois, en sautant. Très à l’aise en terrain profond et sur

4.300m, Ulcar d’Airy (Anzillero) est un cheval d’avenir, qui possède encore une

marge de progression. On suivra aussi avec attention Beaux Arts (Kapgarde) qui

a décroché un premier succès en steeple plein de promesses.