Abu dhabi prix de malleret (gr2) : yellow and green trouve son bonheur

Autres informations / 24.06.2012

Abu dhabi prix de malleret (gr2) : yellow and green trouve son bonheur

Malgré

les trois représentantes du prince Karim Aga Khan au départ, la casaque verte à

épaulettes rouge a dû se contenter de la deuxième place de l’épreuve avec

Mandistana (Azamour). C’est Yellow and Green (Monsun), la pouliche de Nicolas

Clément, qui a été son bourreau. Placée en dernière position d’un peloton de

six partantes cadenassé par les pouliches princières, elle est venue par le

chemin de l’extérieur pour placer une redoutable accélération. Yellow and Green

s’est bien allongée pour venir chercher Mandistana, dont l’entourage a dû

croire un instant à ses chances de succès à trois cents mètres du poteau. Bien

lancée par Thierry Thulliez, Yellow and Green a confirmé ses récentes bonnes

prestations. « J’étais certain d’avoir gagné dès la sortie du dernier tournant,

a confié son jockey. La pouliche gagne en maturité et ne fait que confirmer son

fort potentiel. » En triomphant ce dimanche à Saint-Cloud, Yellow and Green a

aussi remporté la première course de sa carrière. Elle avait débuté

tardivement, au mois d’avril de ses 3ans par une deuxième place dans le Prix de

Chaillot (F). Puis elle a pris la troisième place du Prix de la Seine (L),

dominée du minimum par Bassamba (American Post) et Sediciosa (Rail Link). En

constant progrès, Yellow and Green a ensuite terminé deuxième du Prix de

Royaumont (Gr3), une nouvelle fois battue par Sediciosa, mais en faisant une

grosse impression pour finir. Pour sa quatrième course, elle a enfin ouvert son

compteur, ce qui était très attendu. « Je suis très content pour son

propriétaire, le comte de Ganay, avec qui nous collaborons depuis mes débuts,

racontait Nicolas Clément. Comme beaucoup de produits de Monsun, Yellow and

Green progresse avec le temps. Elle a beaucoup d'action mais est encore

immature. Elle a parfois été malheureuse et c'est vrai que c'est un peu

original de briser son statut de maiden dans un Gr2. Ce n'est que sa quatrième

course et nous allons réfléchir à l'avenir. Mais nous avons dans un coin de

notre tête le "Vermeille". »

MANDISTANA,

LE BON CHOIX DE CHRISTOPHE LEMAIRE

Après

avoir remporté les deux premières courses de la réunion, paré des couleurs

"Aga Khan", Christophe Lemaire n’a rien pu faire pour contrer

l’offensive de Yellow and Green. Il manque de peu un beau coup de trois succès

consécutif, mais avait tout de même fait le meilleur choix de monte en

sélectionnant Mandistana, plutôt que Makana (Dalakhani). Elle n’a pas été la

plus heureuse des trois pensionnaires d’Alain de Royer Dupré dans le parcours,

mais s’est tout de même bien défendue pour se faufiler entre deux de ses

rivales dans la phase finale. Elle a fait ce qu’elle pouvait pour renouer avec

le succès qui la fuit depuis le jour de ses débuts, mais n’a pas à rougir de sa

performance.

NOBILIS

EST ENCORE TRES "VERTE"

C’est la

pouliche d’André Fabre, Nobilis (Rock of Gibraltar), qui a complété la bonne

combinaison finale en se classant troisième. Dès le départ, elle était décidée

à contrarier les plans de course des pouliches du prince Aga Khan, en se

postant dans le sillage du leader Darayya (Zamindar). Nobilis a ensuite été

prise de vitesse pour finir, mais s’est finalement bien relancée, pour obtenir

la troisième place sur le fil, aux dépens de Bassamba. Nobilis a fini comme une

pouliche ayant des moyens mais n’étant pas encore assez mature pour les

exprimer pleinement.

UNE

FILLE DE GREEN SWALLOW

Achetée

160.000 € par Nicolas Clément aux ventes d’août Arqana en 2010 à Deauville,

Yellow and Green est le troisième produit de Green Swallow (Green Tune), une

jument qui a remporté le Prix du Calvados (Gr3) à 2ans, avant de prendre la

quatrième place du Prix Marcel Boussac (Gr1). Cette dernière est une soeur de Green

Girl (Lord of Men), lauréate du Prix La Camargo (L) et l’on retrouve plus de

tenue dans les hauteurs de son pedigree avec notamment Gipsy Road, une gagnante

du Prix de Royallieu (Gr3).