Coronation stakes (gr1) : on rebat de nouveau les cartes

Autres informations / 21.06.2012

Coronation stakes (gr1) : on rebat de nouveau les cartes

La

lauréate des 1.000 Guinées (Gr1) de Newmarket, sa dauphine ainsi que celle de

l’équivalent irlandais seront aux prises dans les Coronation Stakes (Gr1), d’un

niveau particulièrement relevé, donc. Mais, même avec la présence des deux

gagnantes des classiques anglo-irlandais, les "Coronation" pourraient

revenir à une pouliche "sur la montante" qui vient de se distinguer à

Chantilly : Laugh out Loud (Clodovil). La grise entraînée par Mick Channon a

vraiment laissé une forte impression dans le Prix de Sandringham (Gr2), qu’elle

a remporté de bout en bout, à la manière des forts. Elle a laissé Mashoora

(Barathea) à deux longueurs, alors que vu le train soutenu qu’elle a imprimé à

la course, elle aurait pu "mourir" dans la ligne droite. Laugh out Loud

avait disputé les "Guinées" de Newmarket, mais Mick Channon a confié

que cette sortie ne comptait pas. Rien ne s’était passé comme prévu ce jour-là,

sur un terrain qui, de surcroît, ne lui convenait pas. D’ailleurs, Homecoming

Queen (Holy Roman Emperor), la lauréate, a échoué au Curragh, alors que

Starscope (Selkirk), deuxième à Newmarket, n’a ensuite pas été capable de

gagner sa Listed à Newbury. Simplement, il ne faudrait pas que les averses

s’abattant sur Ascot depuis jeudi matin ne rendent la piste trop pénible. La

"ligne" du Curragh vient d’être validée sur cette piste par Ishvana

(Holy Roman Emperor), lauréate des Jersey Stakes (Gr3). Samitar (Rock of

Gibraltar) sera donc suivie de près dans ces Coronation Stakes. Pouliche peu

impressionnante au modèle, Samitar est, comme Laugh out Loud, entraînée par

Mick Channon. Elle est longtemps restée engagée dans le Prix de Diane-Longines

(Gr1) avant que son entraîneur ne choisisse la même option que pour son autre

représentante. Mick Channon pourrait bien être l’homme de ces

"Coronation". Chez Coolmore, la hiérarchie des pouliches de 3ans ne

cesse d’être bousculée. On a vu Ishvana remporter les Jersey Stakes, alors que

Reply (Oasis Dream) était la plus en vue. Dans ce Gr1, Aidan O’Brien sellera

Homecoming Queen et priera pour que les pluies continuent, alors que Maybe

(Galileo) a connu un contretemps mercredi qui devrait l’empêcher de courir

vendredi. La pouliche souffre en effet d’une bleime. Sa participation est plus

qu’incertaine.

BUGIE

D’AMORE, POUR SUCCEDER A IMMORTAL VERSE

Les

espoirs français reposeront sur les épaules de Bugie d’Amore (Rail Link), bonne

quatrième pour sa rentrée dans le Prix de Sandringham et ses débuts pour

l’entraînement d’Alain de Royer Dupré. Rencontré mercredi, l’entraîneur nous a

confié : « Pour une 3ans, elle a déjà beaucoup de métier. Nous lui avons donné

une course sage pour sa rentrée et elle est beaucoup montée là-dessus. Elle

travaille à un niveau intéressant. J’espère juste que les orages annoncés ne

vont pas trop alourdir la piste. » Cette course avait particulièrement bien

réussi aux françaises l’an dernier, puisqu’Immortal Verse (Pivotal) et Nova

Hawk (Hawk Wing) avaient offert un superbe doublé aux Collet, père et fils. On

peut de nouveau rêver à un succès français, qui serait le premier du meeting.

D’un point de vue français, il faut aussi suivre Elusive Kate (Elusive

Quality), lauréate l’an dernier du "Marcel Boussac" (Gr1). Elle

effectue une rentrée, n’ayant plus été revue depuis son échec au Breeders’ Cup.