Curragh (ie), irish derby (gr1) : camelot, la solitude du champion

Autres informations / 29.06.2012

Curragh (ie), irish derby (gr1) : camelot, la solitude du champion

Qui

pourrait battre Camelot (Montjeu), le joyau 2012 de Coolmore, dans sa quête

d’un troisième classique ? Sur ses terres, le poulain invaincu en quatre

sorties paraît au-dessus de la mêlée. Camelot domine de la tête et des épaules

sa génération, qui n’est peut-être pas d’un très haut niveau, mais tout de

même. Sa performance dans le Derby d’Epsom, où il a laissé ses rivaux à cinq

longueurs, est celle d’un champion. Camelot sera donc l’immense favori de cet

Irish Derby. Néanmoins, Aidan O’Brien a fait part de ses craintes quant à

l’état du terrain. Même s’il a gagné en terrain souple à Newmarket, il reste

meilleur sur les pistes rapides. Or, il a plu en Irlande, et des averses sont

encore annoncées jusqu’à la course. Aidan O’Brien sellera pas moins de trois

représentants dans cette course. Troisième du Derby d’Epsom où il était allé

devant, Astrology (Galileo) a employé la même tactique dans les King Edward II

Stakes (Gr2), le 22 juin, à Royal Ascot. Mais il a craqué et n’a terminé que

quatrième. Son entraîneur avait alors confessé que cette course arrivait sans

doute un peu tôt avant le "Derby", et on peut craindre que le poulain

ne manque de fraîcheur à nouveau. Mais il devrait au moins assurer un train

soutenu à l’épreuve. On peut lui préférer Imperial Monarch (Galileo), très

malheureux dans le Prix du Jockey-Club (Gr1), dans lequel il avait

remarquablement terminé. Il se présente comme l’opposition principale à

Camelot. Défendant la casaque de Moyglare Stud, Speaking of Which (Invincible

Spirit) tentera de rendre hommage à Walter Haefner, disparu en début de

semaine. Le poulain a enlevé les Airlie Stud Gallinule Stakes (Gr3) par neuf

longueurs. BORN TO SEA SE TESTE SUR 2.400M

Cinquième

des "Guinées" irlandaises (Gr1), puis quatrième des St James’s Place

Stakes (Gr1), Born to Sea (Invincible Spirit) est allongé sur 2.400m. Ce fils

d’Urban Sea (Miswaki) pourrait avoir hérité de la tenue de sa mère, même si son

père était un vrai sprinter. Son entourage a indiqué que le cheval avait bien

récupéré de sa dernière sortie, et qu’ils voulaient le voir sur cette distance.

John Oxx sera également représenté par Akeed Mofeed (Dubawi), que l’on n’a pas

vu en piste depuis sa deuxième place dans les Juddmonte Beresford Stakes (Gr2),

au mois de septembre dernier. Le poulain a en effet connu quelques problèmes de

santé, mais son entraîneur a déclaré qu’il était à présent satisfait de son

état physique. Enfin, Light Heavy (Teofilo) s’alignera au départ avec, comme

carte de visite, un succès dans une préparatoire disputée à Leopardstown. Le

poulain de Jim Bolger s’est imposé en cheval courageux et dur. Il est

d’ailleurs invaincu en trois sorties cette année, et avait battu Furner’s Green

(Dylan Thomas) pour sa rentrée.