Jersey stakes (gr3) : ishvana domine les males et couronne l’elevage d’anne marie o’brien

Autres informations / 21.06.2012

Jersey stakes (gr3) : ishvana domine les males et couronne l’elevage d’anne marie o’brien

Les

pouliches ont rarement eu beaucoup de succès dans les Jersey Stakes (Gr3), mais

elles ont pourtant dominé l’édition 2012. Bien qu'au nombre de trois seulement

au départ, elles ont toutefois pris les deux premières places, ce qui est le

signe d'une valeur globalement supérieure des femelles dans la génération née

en 2009. Ishvana (Holy Roman Emperor), l’une des deux représentantes d’Aidan

O’Brien et pas la plus jouée, a dominé une course où elle a toujours été vue en

bonne place, dans le sillage de Producer (Dutch Art) et Swiss Spirit

(Invincible Spirit), la monte de Mickaël Barzalona, très brillant en début de

parcours. Ishvana a produit son effort au centre de la piste, mais plutôt côté

pelouse, là où tout se jouait, et a dominé sûrement Sentaril (Danehill Dancer),

alors qu’Aljamaaheer (Dubawi), qui a patienté bien caché au coeur du peloton, a

accéléré pour venir échouer du minimum pour la deuxième place. Le mâle s'est

positionné au centre, là où il n’était pas le plus facile de revenir. Ishvana

n’est pas la première venue, puisqu’elle restait sur une deuxième place dans

les 1.000 Guinées irlandaises (Gr1), derrière Samitar (Rock of Gibraltar),

pourtant décevante dans notre "Poule d’Essai". Elle bouscule encore

plus la hiérarchie des femelles chez Ballydoyle, déjà plusieurs fois contredite

suite aux "Guinées" anglaises, irlandaises, aux Oaks et même au Prix

de Diane. Mais le succès d’Ishvana a une saveur particulière pour Aidan

O’Brien, puisque la pouliche a été élevée par sa femme, Annemarie, dont elle défend

également les couleurs. « Je voudrais d’abord remercier mon père, qui a choisi

toutes nos poulinières, a-t-elle expliqué. La pouliche a montré une vraie

accélération aujourd’hui et la distance de 1.400m lui a parfaitement convenu.

Peut-être que le mile des "Guinées" était un peu long. Nous allons

essayer un Gr1 maintenant, mais c’est à son entraîneur de choisir ! Sa mère a

un yearling par Holy Roman Emperor et une foal par Fastnet Rock. » Ishvana a

été servie par le bon terrain et a offert un premier succès à Royal Ascot à son

jockey, Seamie Heffernan. Sentaril se présentait invaincue en deux sorties.

Elle n’a débuté qu’en avril dernier et avait remporté très nettement ses

courses à conditions. William Haggas, son entraîneur, a expliqué : « Johnny Murtagh

regrette juste qu’il n’y ait pas eu plus de train. Mais elle court très bien.

Elle est engagée dans les Brownstown Stakes (Gr3), le 4 juillet, mais je ne

pense pas qu’elle y participera car elle a eu une vraie course aujourd’hui.

Surtout qu’elle pourrait rester à l’entraînement l’an prochain… »