L’automatisation des paris, moteur de l’essor de la filiere hippique marocaine

Autres informations / 01.06.2012

L’automatisation des paris, moteur de l’essor de la filiere hippique marocaine

Samedi,

le Maroc est à l’honneur au sein du programme PMU et sur Equidia. L’occasion

d’un focus sur le développement du PMUM, rendu possible grâce à une technologie

française. Depuis quinze ans, le groupe Carrus est partenaire du PMU marocain

(PMUM) et de la Société royale d’encouragement du cheval (SOREC). Cette

collaboration a vu naître un tournant majeur pour la filière marocaine : le

passage du manuel à l’informatisation des prises de paris. Cette révolution fut

l’épine dorsale du développement des courses hippiques au Maroc. Le Maroc est

historiquement une terre de cheval. Six hippodromes, 600 points de vente de

paris, 6.000 emplois directs : les courses sont une richesse nationale.

Cependant, cet engouement ne pouvait être optimisé sans la modernisation

technologique du système d’exploitation des paris. Les chiffres le prouvent :

l’automatisation, depuis 2002, de l’ensemble du réseau de vente équipé de

terminaux PMC Star 2012 reliés à un serveur PMC Star 3000, passé sous Linux en

2010, aura vu le chiffre d’affaires du PMUM quadrupler avec des évolutions

annuelles toujours à deux chiffres. Cette forte augmentation a eu pour

conséquence une croissance notoire du financement de la filière cheval :

augmentations très sensibles des primes aux éleveurs, du nombre de courses

organisées au Maroc, du nombre d’hippodromes passé de quatre à six (Khemisset

et Meknès sont venus compléter Casablanca, Rabat, Settat et El Jadida), nouveau

centre d’entraînement de Casablanca… et, plus généralement, amélioration des

allocations de telle sorte que, le 2 juin, deux courses de pur-sang se

déroulant sur l’hippodrome d’Anfa à Casablanca seront proposées aux parieurs

d’une vingtaine de pays, leurs paris convergeant dans la masse du PMU ou bien dans

celles des opérateurs Internet agréés. Le Maroc est un des vingt pays équipés

de la technologie Carrus qui, rappelons-le, a développé la plateforme

internationale du PMU ainsi que les totalisateurs de pari mutuel de Genybet et

de Betclic.