Télécharger l'édition du jour
Jour de Galop

JOUR DE GALOP

Prix des drags (gr2) : lagunak le pari ose et… reussi !

Autres informations / 10.06.2012

Prix des drags (gr2) : lagunak le pari ose et… reussi !

Très

estimé par son entourage, Lagunak (Mansonnien) a enlevé son premier Groupe, le

Prix des Drags (Gr2), à l’âge de 8ans. Des problèmes de jambes ont en effet

contrarié sa progression. Sinon, cela ferait déjà longtemps que Lagunak aurait

gagné une bonne course. Le sauteur de Charles-Hubert de Chaudenay est, en

effet, un élément de classe. Il le faut pour gagner les "Drags" sans

avoir couru sur le steeple d’Auteuil depuis le 29 novembre 2009. Ce printemps,

il a ridiculisé l’opposition dans un gros handicap à Enghien, avant de finir

deuxième du Prix Romati (L). À l’époque, on pouvait voir en lui un candidat

idéal pour le Grand Steeple-Chase d’Enghien (Gr2), mais la trêve étant longue

sur le plateau de Soisy, Yannick Fouin, mentor de Lagunak, s’est laissé tenter

par un pari, comme il nous l’a confié : « Courir ce Prix des Drags était un

pari osé, que l’on avait décidé depuis longtemps. On voulait essayer avec les

bons, sans pour autant participer directement au "Grand Steeple".

Lagunak est parti un peu tendu, mais il a bien géré ses efforts ensuite et

Jérémy [Da Silva, son jockey, ndlr] l’a bien monté. Il a magnifiquement sauté

la ligne d’en face, même s’il a eu un passage à vide, ce qui lui a permis de

respirer. » Maintenu en position d’attente durant la première partie de la

course, Lagunak ne s’est rapproché qu’au début de la ligne extérieure des

steeple-chases. Auteur d’un saut superbe sur le gros open-ditch, il est arrivé

en confiance sur le rail-ditch. Quatrième derrière Remember Rose (Insatiable),

Rubis sur Ongle (Robin des Champs) et Kotkieglote (Poliglote) au franchissement

du juge de paix, il ne s’est pas affolé lorsque les trois animateurs sont

partis au bout de la ligne d’en face. Et, sur le plat, il a pu dévorer ses

rivaux avec aisance, offrant un premier Groupe à Jérémy Da Silva et à

Charles-Hubert de Chaudenay, son propriétaire.

RENTREE

PROMETTEUSE DE KOTKIEGLOTE

Absente

depuis sa sixième place dans le Prix Troytown (Gr3), Kotkieglote a effacé ce

mauvais souvenir en réussissant une rentrée probante. . seulement 5ans, la

jument du comte Pierre de Montesson fait partie de la relève chez les

steeple-chasers d’élite. Elle a très bien sauté durant le parcours et, bien

qu’ayant dû changer de ligne entre les deux derniers obstacles, elle a fini de

belle manière. Son entraîneur, Jean-Paul Gallorini, nous a confié : « Je suis

évidemment ravi de la rentrée de la jument, qui est restée très longtemps au

box... Elle s'était marché dessus et s'était fait mal au tendon. Elle confirme

l'estime que nous lui portons. Elle va maintenant courir le Prix Rigoletto puis

nous verrons à l'automne... Quant à Remember Rose, comme chez les hommes, le

poids des ans commence à se faire sentir... »

PREMIERS

ESSAIS EXCELLENTS DE RUBIS SUR ONGLE ET PIERROT BAY FACE A L’ELITE

Pour la

première fois de leur carrière, Rubis sur Ongle et Pierrot Bay (Martaline)

s’essayaient face à l’élite du steeple. Troisième du Prix du Président de la

République (Gr3), Rubis sur Ongle avait alors durci la course très tôt. Cette

fois, il a attendu le saut de la rivière des tribunes pour venir aux premiers

rangs, faisant parler sa tenue. Il a conclu bon troisième, et son entraîneur,

Guy Cherel, déclarait : « C’est un bon cheval qui n’a que du fond. La distance

n’est pas une difficulté. J’avais dit à son jockey de progresser en sautant, ce

qu’il a fait. Il ne fallait pas partir devant d’emblée car il n'affrontait pas

les mêmes chevaux qu'habituellement. Cela aurait été difficile d’aller de bout

en bout. » Âgé de 5ans, Pierrot Bay est un cheval d’avenir. Sa quatrième place,

après avoir évolué en dehors, en est la preuve. Le protégé de Thomas Trapenard

n’a jamais rien lâché et s’est accroché dans la ligne droite.

LES

CHEVAUX DU "GRAND STEEPLE" PAS DANS LE COUP

Cinquième,

Quart Monde (Network) est le premier des chevaux classés à l’arrivée, ayant

participé au "Grand Steeple". Le pensionnaire de François Nicolle a

fait son bout sur le plat, mais, comme pour tous les participants à la grande

course du 20 mai, la fatigue s’est fait ressentir. Rubi Ball (Network) a fait

de l’eau à la rivière des tribunes et n’a jamais été dangereux, à l’image de

Net Lovely (Network), laquelle a conclu septième, après avoir patienté.

LE FRERE

DE LA BOMBONERA

Lagunak

est le frère d’une bonne sauteuse, La Bombonera (Mansonnien), gagnante du Prix

Finot (L). Sa mère, Bab Khaldoun (Kaldoun) n’a couru qu’en plat, enlevant une

course. Lagunak est aussi le neveu de Ginko Biloba (Villez), lequel s’est placé

de Listeds à plusieurs reprises en obstacle.