Prix la fleche (l) : penny’s picnic assoit sa suprematie

Autres informations / 09.06.2012

Prix la fleche (l) : penny’s picnic assoit sa suprematie

En

remportant son troisième succès, en autant de sorties, à l’occasion du Prix La

Flèche, la première Listed pour 2ans en France, Penny’s Picnic (Kheleyf) a

assis sa suprématie sur sa génération. Toutefois, le poulain entraîné par

Didier Guillemin a gagné avec moins de marge que dernièrement, certainement

aussi parce qu’il rencontrait pour la première fois un lot de cette qualité.

Vite sur jambes, Penny’s Picnic s’est installé en tête, mais l’Espagnol El

Trastolillo (Oratorio) est venu à son côté. Les deux mâles ont alors dominé

l’épreuve. Penny’s Picnic a donné l’impression de chercher à s’appuyer sur son

rival, mais il l’a finalement dominé, sans que Thierry Jarnet ait eu besoin de

le toucher, alors qu’El Trastolillo était sollicité énergiquement par Maxime

Guyon.

DIRECTION

LE PRIX ROBERT PAPIN

« Comme

il aime aller devant, les autres essaient de le faire avancer, nous a confié

Didier Guillemin. Surtout que, bien qu’il soit maniable, il a tendance à sauter

sur son mors quand un adversaire vient à sa hauteur. Aujourd’hui, le poulain

espagnol l’a forcé à venir un peu tôt, mais il le fait très sûrement, et

Thierry Jarnet m’a dit qu’il avait contrôlé toute la course. Effectivement,

"il ne gagne pas de cinq" aujourd’hui, mais parce que l’opposition

était plus sérieuse. Thierry Jarnet trouve qu’il est moins à l’aise sur les

pistes souples, mais je l’avais travaillé en terrain lourd, et ça ne le

dérangeait pas. C’est un poulain qui a un bon tempérament et qui est facile à

piloter. À présent, il va disputer le Prix Robert Papin (Gr2), le 22 juillet,

ce qui lui permettra d’avoir cinq semaines entre ses deux sorties. Le Prix du

Bois était en effet trop rapproché… »

EL

TRASTOLILLO DEVRAIT ATTIRER LES CONVOITISES

Très

costaud au rond de présentation, El Trastolillo a confirmé sur la piste, en

faisant galoper jusqu’au bout Penny’s Picnic. Ce poulain, propriété de son

entraîneur José Alberto Remolina Diez, n’avait couru jusqu’à présent qu’à

Bordeaux, où il comptait d’ailleurs deux succès avec des lignes sérieuses. Il a

en effet devancé Si Sage (Sageburg), devancé ensuite par le prometteur You’re

Golden (Lawman) à La Teste, ou encore Zawatar (Great Journey), lauréat ensuite

à Châteaubriant. José Alberto Remolina Diez est l’homme qui accueillait Young

Tiger (Tiger Hill) lors de ses vacances. Il entraîne en bord de mer à

Santander. Des offres d’achat avaient déjà été formulées avant cette Listed, et

la cote du poulain va encore grimper…Assez nettement devancée par les deux

poulains, to My Valentine (Dyhim Diamond), qui avait battu Zenji (Hat Trick)

lors de leurs débuts communs, aurait sans doute fini un peu plus près si elle

n’avait un peu échappé à Christophe Soumillon dans la phase finale.

UN

DESCENDANT DE MRS PENNY

Penny’s

Picnic doit son nom à un souvenir d’enfance de Guillaume de Saint-Seine, l’un

de ses propriétaires, qui avait assisté à la victoire de Mrs Penny dans le Prix

de Diane en 1981, tout en pique-niquant avec des amis anglais. Penny’s Picnic

est un fils de Zerky (Kingmambo), placée une fois 2ans outre-Manche. Cette

dernière est la propre soeur de Penny’s Gold, lauréate du Prix Quincey (Gr3) et

d’un autre Gr3 aux États-Unis. La troisième mère de Penny’s Picnic est Mrs

penny, véritable championne qui a gagné les Cheveley Park Stakes, le Prix de

Diane et le "Vermeille" (Grs1). Elle s’est également placée dans les

"King George" et les 1.000 Guinées d’Irlande et d’Angleterre (Grs1).

La deuxième mère de Penny’s Picnic est Penny’s Valentine (Storm Cat), que l’on

retrouve également, au même niveau, dans le pedigree de Curren Black Hill

(Daiwa Major), poulain japonais encore invaincu et qui vient de remporter le

NHK Mile Cup (Gr1).