Télécharger l'édition du jour
Jour de Galop

JOUR DE GALOP

Prix la sorellina-mandore international agency (l) : cheriearch quitte la france par la grande porte

Autres informations / 22.06.2012

Prix la sorellina-mandore international agency (l) : cheriearch quitte la france par la grande porte

Pour sa

dernière sortie sur notre sol, Cheriearch (Arch) a sorti le grand jeu pour

s’imposer dans le Prix la Sorellina -Mandore International Agency (L).

Attentiste parmi les dernières, elle a placé une vive accélération et a bien

prolongé son effort dans la ligne droite pour venir régler à la fin Irish Cliff

(Marju) et Reech Band (Choisir). Deuxième du Prix Finlande (L) et dixième dans

la Poule d’Essai (Gr1), où le manque de rythme ne l’a pas avantagée, Cheriearch

a fait dire à son entraîneur, Luis Urbano-Grajales : « Il fallait la monter

comme ça. Gérald Mossé a exécuté les ordres que je lui avais donnés : il l’a

reprise en partant et n'est pas venu trop tôt. Cheriarch sort par la grande

porte. Logiquement, elle doit aller poursuivre sa carrière aux États-Unis. »

Jockey de Cheriearch, Gérald Mossé a poursuivi : « Aujourd’hui, avec notre

numéro à l’extérieur, nous avions la possibilité d’attendre. Cheriearch a eu

l’habitude d’être souvent dans les chevaux de tête. Là, avec une piste en

parfait état, même s’il n’est pas évident de revenir, elle a bien répondu quand

je lui ai demandé d’accélérer. Elle a refait beaucoup de terrain dans ce lot

qui était très solide. »

QUELQUES

VAGUES DANS LE PELOTON

Déjà,

dans le tournant final, on entendait les jockeys s’appeler. Dans la ligne

droite, certaines pouliches ont été un peu contrariées. Une enquête a été

ouverte et l’arrivée a été maintenue. Pour son premier essai à ce niveau, Irish

Cliff a longtemps tenu la victoire avant que Cheriearch ne tombe sur elle. Son

partenaire, Christophe Soumillon, indiquait qu’ « il n’a pas été gêné et

qu’Irish Cliff courait bien et était simplement battue par une pouliche qui lui

est supérieure. » Très régulière, Reech Band continue de progresser et prend

une nouvelle troisième place à ce niveau. Pour son retour au niveau black type,

Dutchessa (Dutch Art) montre qu’elle progresse depuis qu’elle est capable

d'attendre dans un parcours. Elle prend une encourageante cinquième place.

Quant à la favorite, Azeville (Shamardal), elle a fait illusion à l’entrée de

la ligne droite avant de rester là dans les deux cents derniers mètres.

UNE MERE

AMERICAINE, DE LA FAMILLE DE GRAND CANYION

Cheriearch

a été élevée par l’Écurie D. Sa mère, Cherish Destiny (Grand Slam) avait été

achetée à Keeneland par Frédéric Sauque pour 400.000 $, alors qu’elle était

pleine de Pulpit. À 2ans, elle s’est placée dans un Gr3 aux États-Unis, et sa deuxième

mère, Seminole Girl (Chieftain), a donné naissance à champagne Ginny

(L’Enjoleur), lauréate de Gr3 mais surtout génitrice du champion miler italien

Jurado (Alleged), et de Grand Canyon (Fappiano), lauréat de deux Grs1 et

deuxième du Breeders’ Cup Juvenile (Gr1).