Télécharger l'édition du jour
Jour de Galop

JOUR DE GALOP

Prix paul de moussac (gr3) : l’art et les manieres pour xanadou

Autres informations / 09.06.2012

Prix paul de moussac (gr3) : l’art et les manieres pour xanadou

Battu

dans le Prix de Guiche (Gr3), en raison d’une distance de 1.800m trop longue

pour lui, Xanadou (Peintre Célèbre) a retrouvé dans le Prix Paul de Moussac

(Gr3 - 1.600m) le chemin du succès qu’il n’avait pas quitté lors de ses trois

premières sorties. L’impression visuelle est là, le potentiel énorme, mais les

manières aussi. Déjà, dans le "Guiche", Xanadou avait voulu

"chiquer" Saint Baudolino (Pivotal). Cette fois, en sortant des

stalles, Christophe Soumillon a dû le remettre au travail, et même, une fois le

poteau franchi, le jockey belge a dû lui montrer qui était le patron. « Il faut

espérer que Xanadou ne casse pas la machine qu’il est, analysait Jean-Claude

Rouget. C’est un très bon cheval, mais il a encore fait des

"coquineries". Il n’aime pas la compagnie. J’ai cru, à mi-ligne

droite, que les 1.600m allaient se révéler trop longs pour lui. Finalement non

et, au moment de prendre la photo, il "n’éteignait pas une

allumette". Il va maintenant courir le Prix Jean Prat. C’est une course

pour lui, sur ce même parcours. Il a le potentiel pour le gagner. »

LES

ANGLAIS SUR LE PODIUM

Derrière

Xanadou, le Britannique Archbishop (Arch) a longtemps tenu le choc. Animateur,

il n’a rien lâché dans la phase finale et on a même pu croire un moment que

Xanadou ne pourrait pas le remonter. Outre-Manche, il ne compte pas de

performance sortant vraiment de l’ordinaire. Il a gagné un maiden à 2ans et,

pour sa rentrée, il venait d’être deuxième d’un handicap "class 2".

C’est sûrement un cheval en progrès, mais cette performance peut inquiéter sur

le niveau d’ensemble des mâles français sur 1.600m. Cinquième des 2.000 Guinées

de Newmarket, et septième de la Poule d’Essai (Grs1), Coupe de Ville (Clodovil)

est venu prendre la troisième place en retrait. Il n’a jamais donné

l’impression de pouvoir espérer mieux et a pu, au contraire de certains de ses

rivaux, éviter beaucoup de remous.

UNE

COURSE A OUBLIER POUR HIPPOLYTE

Installé

favori sur la foi de son impressionnante victoire dans le Prix de Pontarmé (L),

Hippolyte (Gold Away) n’a pu se montrer menaçant pour finir. Le cheval s’est

vite retrouvé à l’arrière-garde et son partenaire a choisi de progresser après

trois cents mètres de course à l’extérieur. Le cheval a fait tout le tournant

en troisième épaisseur et a logiquement demandé à souffler, ne pouvant, dans ce

contexte, réaccélérer. Cette performance ne reflète pas la qualité du cheval.

Quatrième, So Beautiful (Zamindar) court bien. C’était son premier essai au

niveau Groupe et il était anxieux derrière les stalles. Les chevaux ont mis du

temps pour rentrer, car Coup de Théâtre (Gold Away) s’était fait un over reach

au canter et a dû être examiné. Enfin, Mustaheel (Lawman) a attendu cette fois

et n’a pu se montrer menaçant.

UN

PREMIER GROUPE EN FRANCE POUR MILAGRO

C’est

Jean-Claude Rouget qui a repéré Xanadou aux ventes de yearlings de Tattersalls.

Xanadou passait en octobre, dans le book 2, et il a été vendu 30.000 Gns. Il

est le frère d’une bonne pouliche espagnole, Clunia (Silent Times), et son père

de mère est Stravinsky, un étalon qu’utilise souvent Jean-Claude Rouget. La

deuxième mère de Xanadou est Viva Zapata (Affirmed), gagnante du Prix du

Gros-Chêne (Gr2) pour l’entraînement de Jonathan Pease, en 1989. Xanadou a été

élevé par le haras espagnol de la Milagro, auquel il offre une première

distinction au niveau Groupe en France. Milagro est un haras en Navarre, le

plus grand que l'on puisse trouver en terres ibériques. Il appartient à la

famille Hinojosa et est géré par José Hormaeche.