Télécharger l'édition du jour
Jour de Galop

JOUR DE GALOP

Prix sagan (l) : laskaline stoppe la domination de jean-paul gallorini

Autres informations / 21.06.2012

Prix sagan (l) : laskaline stoppe la domination de jean-paul gallorini

Si

Jean-Paul Gallorini s’était imposé avec l’une de ses quatre représentantes dans

le Prix Sagan (L), il aurait enlevé toutes les courses principales réservées à

la jeune génération sur les haies d’Auteuil, ce printemps. Mais c’était sans

compter sur Laskaline (Martaline), gagnante du Prix Girofla, début mai. La

pensionnaire de Guy Cherel est arrivée sur sa fraîcheur sur le

"Sagan", ayant évité le combat du Prix d’Iéna (L). En fin de meeting

printanier, ce choix a été judicieux. Attentiste dans la seconde moitié du

petit peloton, dans une course animée à un bon rythme par Sainte Écaline (Saint

des Saints), Laskaline s’est rapprochée dans le sillage de Sanouva (Muhtathir)

au bout de la ligne d’en face. La fille de Muhtathir semblait aller facilement.

Et au vu de ses performances précédentes, on pouvait penser qu’elle allait

pouvoir filer au poteau, lorsque son jockey, David Cottin, le lui demanderait.

Mais Laskaline est venue très facilement sur la ligne de tête entre les deux

dernières haies et, malgré la bonne défense de Horabora Has (Turgeon), la

partenaire de Cyrille Gombeau a dominé très sûrement ses rivales sur le plat. «

C’est une pouliche assez facile, très docile, qui saute très bien, sans faire

d’efforts, a commenté Guy Cherel. Elle a de la rate, possède un bon moteur et

ne cause jamais de problèmes. »

HORABORA

HAS PREND SA REVANCHE SUR SAINTE ECALINE

Pouliche

d’avenir, Horabora Has a pris sa revanche sur l’animatrice Sainte Ecaline (3e),

qui l’avait dominée par six longueurs dans le Prix du Nivernais. Elle a terminé

deuxième. De l’entrée de la ligne droite au saut de la dernière haie, Horabora

Has a fait illusion pour la victoire et devrait être encore meilleure à

l’automne.

LES

"RESTES" DU PRIX D’IENA

Les deux

premières du Prix d’Iéna, Libranous (Ballingarry) et Sanouva, ont terminé

respectivement quatrième et cinquième ce vendredi, assez loin des trois

premières. Mais elles ont certainement des "restes" de la dure lutte

qu'elles ont menée dans la Listed du 4 juin. Ce jour-là, elles s’étaient rendu

coup pour coup, finissant douze longueurs devant le reste du peloton.

LA SOEUR

DE KINGLASKA ET TRIPLE AGENT

Élevée

par Alain Cheyrou, Laskaline est la soeur de deux bons sauteurs : Kinglaska

(Kingsalsa), vainqueur de la Grande Course de Haies d’Enghien (Gr3) et multiple

placé de Groupes, et triple agent (Agent Bleu), quatrième du Prix Mélanos (L)

et troisième du Grand Steeple-Chase de Deauville (L). Mère de Laskaline,

Laskadya (Lashkari) est une poulinièreprolifique. Elle a donné sept produits

répertoriés, dont six ont couru… et gagné ! Durant sa carrière de course, elle

a remporté deux compétitions en plat. Akadya (Akarad), deuxième mère de

Laskaline, a enlevé une Listed à Deauville. Cette dernière a produit Miss

Barbara (Sanglamore) et Aka Lady (Sanglamore), deux gagnantes de courses

principales.