« le probleme, c’est la reconnaissance de nos etalons » par emmanuel de seroux

Autres informations / 30.06.2012

« le probleme, c’est la reconnaissance de nos etalons » par emmanuel de seroux

Il est

désolant de constater que certains membres du Syndicat des Éleveurs donnent

leur démission à la suite de la décision de France Galop au sujet des primes

aux éleveurs. Le sujet a été longuement débattu au sein du Syndicat des

Éleveurs. Le projet retenu a fait l’objet d’un consensus approuvé par la

majorité. Le problème essentiel réside dans le fait que les étalons français ne

sont pas reconnus à leur juste valeur par les propriétaires des quelque mille

juments envoyées à l’étranger chaque année, souvent à des étalons bien

inférieurs aux étalons disponibles en France. Il faut rappeler que Saônois,

French Fifteen, Lucayan, Méandre, No risk at All et autres Kesampour, Rémus de

la Tour, etc., ont tous été conçus par des étalons stationnés en France. Il

serait intéressant de voir le résultat des mille juments envoyées à la saillie

à l’étranger lors de la même période. La France n’a pas à rougir de ses

étalons. Le vrai problème est que les éleveurs basés en France ne leur font pas

assez confiance.

* NDLR :

Emmanuel de Seroux est un courtier français installé aux États-Unis. En France,

il collabore notamment avec le Haras de la Haie Neuve, dirigé par Alain

Régnier.