Porto rico restera sur les haies a l’automne

Autres informations / 27.07.2012

Porto rico restera sur les haies a l’automne

 « Porto Rico va bien et il restera sur les

haies à l’automne prochain ». C’est ce que nous a confié Philippe Peltier,

entraîneur du cheval. Plus revu en compétition depuis le 25 avril 2011 où il se

classait deuxième du Prix William Head (L) derrière Olé Companero (Sholokhov),

Porto Rico (Video Rock), placé de Groupes, a toujours prouvé qu’il était un bon

cheval, aussi bien sur le steeple que sur les haies. Sur ses cinq dernières

sorties, toutes spécialités confondues, quatre se sont soldées par une victoire

et une par un premier accessit. Lors de son dernier succès, c’était l’estimé

Mick Passoa (Jimble) qu’il battait par dix longueurs sur l’hippodrome

d’Auteuil. Mais Porto Rico a une santé fragile qui met à l’épreuve la patience

de son entourage. Âgé de 7ans, il n’a couru que treize fois. Une blessure à un

antérieur l’a contraint une nouvelle fois au repos forcé en 2011. Mais Porto

Rico va beaucoup mieux et a même repris du service chez son entraîneur,

Philippe Peltier, depuis deux semaines. Celui-ci nous a raconté : « Lors de son

départ en "vacances forcées" l’année dernière, les vétérinaires

avaient prédit une convalescence plus longue que celle qu’il n’a eue. Mais

lorsque je me suis rendu chez son éleveur, Thierry Cyprès, il y a mois, je l’ai

vu galoper dans son champ avec une telle aisance que je me suis dit qu’il

fallait que l’on repasse d’autres examens. L’ancienne blessure dont il

souffrait n’était plus du tout apparente à l’oeil nu et les radios qui ont

suivi ont révélé une totale guérison. C’est pourquoi, deux semaines plus tard,

il était de retour dans mes boxes. Et il va très bien ! C’est un bon cheval que

nous avons toujours beaucoup estimé. Mais vu sa santé fragile, nous allons le

laisser sur les haies cet automne. Il s’est illustré dans les deux disciplines,

mais les haies lui font moins mal physiquement. Il aura un programme sur

mesure. Une ou deux "petites" courses, avant une plus grosse échéance

en fin d’année. »