Prix de cabourg-jockey club de turquie (gr3) : l’heure de laisser parler la classe pour wild horse

Autres informations / 29.07.2012

Prix de cabourg-jockey club de turquie (gr3) : l’heure de laisser parler la classe pour wild horse

Une

semaine après le Prix Robert Papin (Gr2), le Prix de Cabourg (Gr3) permet de

faire entrer de nouveaux 2ans dans la danse des Groupes, en vue du Prix Morny

(Gr1). Ils seront six au départ du Gr3, parmi lesquels Wild Horse (Kheleyf),

plaisant lauréat du Prix Vieux Pont (D), à Deauville. Ce jour-là, le

pensionnaire de Jean-Claude Rouget a attendu derrière les animateurs et,

lorsqu’il est sorti du sillage des chevaux de tête, il a déposé l’opposition,

en déployant de belles foulées. C’est d’ailleurs "arrêté" qu’il a

franchi le poteau. Incontestablement, Wild Horse a la pointure du Prix de

Cabourg. Facile lauréat du Prix Yacowlef (L), Pearl Flute (Piccolo) a devancé

des chevaux qui ont confirmé ensuite, notamment Style Vendôme (Anabaa), lequel

vient d’ouvrir son palmarès à Dieppe. Issu d’une gagnante de Gr3, Secret Melody

(Inchinor), Pearl Flute a la qualité et la précocité. La forme de son

entraîneur Francis Graffard avec ses jeunes pousses joue aussi pour lui.

Deuxième du Prix du Vieux Pont derrière Wild Horse, Mazameer (Green Desert)

n’avait rien pu faire contre le poulain de Daniel-Yves Trèves. Ce neveu de

Naaqoos est né pour faire un bon 2ans. À lui de confirmer sa récente sortie.

You’re Golden (Lawman) est entraîné, comme Dabirsim (Hat Trick), par Christophe

Ferland. Estimé, ce poulain a laissé de bonnes impressions à La Teste, mais il

passera un test grandeur nature dans ce Prix de Cabourg. Gagnante du Prix des

Rêves d’Or (L), Baileys Jubilee (Bahamian Bounty) a enlevé sa course principale

avec du style, mais elle n’affronte pas les mêmes. Quant à Cucuma (Invincible

Spirit), elle n’a plus vraiment le choix des engagements, après son succès dans

une "B".

IL Y A

UN AN…

Le Prix

de Cabourg 2011 a vu l’envol d’un champion. C’est Dabirsim (Hat Trick) qui l’a

emporté en toute désinvolture. Dans les deux cents derniers mètres, il a

contrôlé les fins de course de ses rivaux. Plus tard dans la saison, Dabirsim

va enlever les Prix Morny et Jean-Luc Lagardère (Gr1), offrant ses deux

premiers Grs1 à un jeune entraîneur testerin, Christophe Ferland. Au cours de

l’hiver, Dabirsim sera même élu meilleur 2ans européen. En revanche, il n’a pu

confirmer au printemps de ses 3ans et on attend avec impatience de le revoir,

après son échec dans la Poule d’Essai des Poulains (Gr1).