Prix de cusset (d) : le ring, un futur bon element regional

Autres informations / 21.07.2012

Prix de cusset (d) : le ring, un futur bon element regional

Pour la

deuxième sortie de sa carrière, le Ring (Slickly) est resté invaincu en

s’imposant dans le Prix de Cusset (D). Le pensionnaire de Frédéric Rossi a

enlevé sa course avec le style d’un 2ans qui devrait faire parler de lui dans

les bonnes compétitions régionales. Il a eu la réaction d’un bon cheval lorsque

son futur dauphin, Bottoms up (Whipper), lui a pris le meilleur à mi-ligne

droite. De fait, après avoir filé un rival le plus longtemps possible, il a

placé une nouvelle accélération pour l’emporter plus facilement que ne

l’indique l’écart à l’arrivée. Autre élément qui peut faire penser que les deux

premiers sont deux chevaux de niveau Listed : ils ont laissé leurs rivaux à

plus de quatre longueurs. Frédéric Rossi nous a confié, au sujet de Le Ring : «

Je ne voulais pas que le poulain ait une course dure. C’est un bon poulain que

l’on veut préserver. D’ailleurs, cette année, nous prenons notre temps, puisque

seulement deux 2ans ont débuté. Nous avons la chance de travailler avec un

grand élevage, où tout est bien rodé, et cela aide. On espère faire de Le Ring

un bon élément pour cet automne et l’année prochaine. » Jockey du lauréat,

Thierry Thulliez nous a dit : « Dans la ligne droite, j’ai eu un adversaire en

point de mire, puisque son entraîneur ne voulait pas lui donner une course

dure. D’autant que c’est un poulain qu’il estime. Pour finir, il déploie de belles

foulées et le fait en bon cheval. » Bottoms Up a fini vite et il est seulement

tombé sur un bon élément, après avoir attendu parmi les derniers. Sa dernière

course, à Maisons-Laffitte, avait laissé des promesses et il les a confirmés.

Ce Prix de Cusset a été mouvementé puisque Sunday Dream (Sunday Break) et

American Mist (American Post), classés respectivement troisième et quatrième au

poteau, ont été logiquement rétrogradés, après enquête, pour avoir pris en

sandwich Green Medi (Medecis), qui est ensuite revenu bien finir à la cinquième

place.

UN FILS

DE JOHA

Élevé

par son propriétaire, Le Ring est un fils de Joha (Johann Quatz), laquelle

défendait déjà les couleurs de Jean-Claude Seroul. Elle avait enlevé le Prix

Georges Trabaud (L). Au haras, elle a donné Mariage Tardif (Slickly), trois

fois placé de Listed dans le Sud-Est. Au total, cinq de ses six produits ayant

couru ont gagné. Deuxième mère de Le Ring, Star des Evées (Moulin) a terminé

troisième du Prix des Sablonnets (L). Le Ring appartient également à la famille

de l’étalon Kaldounévées, puisque Safaroa (Satingo), troisième mère de Le Ring,

est la génitrice de Kaldounévées.