Prix de la minardiere (f) : local lover deja professionnel

Autres informations / 20.07.2012

Prix de la minardiere (f) : local lover deja professionnel

Deux

poulains inédits ont dominé le Prix de la Minardière (F). Local Lover (Choisir)

s’est imposé en patientant dans le parcours, avant de venir en pleine piste, en

poulain sérieux. Got Run (Literato), qui découvrait également la compétition,

s’est retrouvé loin des poulains de tête à l’entrée de la ligne droite. Il a

fait son effort complètement à l’extérieur, après avoir galopé à flanc de

peloton et il est venu échouer tout près du gagnant, et si le poteau s’était

trouvé cinquante mètres plus loin, il aurait pu l’inquiéter encore plus.

Concernant Local Lover, Henri-Alex Pantall nous a confié : « Il s’est montré

très droit, déjà très "pro". Il avait souffert de sore-shines qui

sont maintenant bien calés. Il va encore changer physiquement et s’épaissir. Il

est assez signé par son père, même s’il n’est pas autant éclaté et a aussi plus

de tenue que lui. On le reverra cet été à Deauville. » Jacques Heloury a

remporté le lot des pouliches avec Grey Perle (Medicis), et il n’est pas passé

loin du doublé avec son mâle, Got Run. « Comme la pouliche, il a un certain

modèle, et il n’était pas spécialement affûté pour cette course, a expliqué

Jacques Héloury. Il fera 1.600m sans difficulté et je pense qu’il a une vraie

marge de progression. »

LE

MEILLEUR PRODUIT DE SA MERE

Local

Lover a été acheté aux ventes Arqana d’octobre 2011, pour la somme de 18.000 €.

« Le poulain était présenté par le haras du Petit Tellier, ayant été élevé par

l’un des mes propriétaires, Éric Schmid », a encore raconté Henri-Alex Pantall.

C’est pour le moment le meilleur produit de sa mère, La Victoria (Brief Truce),

et le seul gagnant. Pour trouver du caractère gras dans sa page de pedigree, il

faut remonter à la troisième mère, Bold Lady, placée des Prix de la Seine et La

Rochette (Ls), un nom que l’on retrouve également dans la généalogie de Gentoo

(Loup Solitaire), lauréat du Prix du Cadran (Gr1).