Télécharger l'édition du jour
Jour de Galop

JOUR DE GALOP

Prix de la porte maillot (gr3) : mashoora avec decontraction…

Autres informations / 30.06.2012

Prix de la porte maillot (gr3) : mashoora avec decontraction…

Comme

Joanna (High Chaparral), lauréate du Prix de la Porte Maillot (Gr3) en 2010,

pour le même entourage, Mashoora (Barathea) était raccourcie après sa campagne

printanière, qui l’a vue disputer les 1.000 Guinées (Gr1), une course qui ne

reflétait pas sa valeur, puis le Prix de Sandringham (Gr2), où elle n’a été

battue que par Laugh out Loud (Clodovil), montrant aussi ses limites en tenue.

Bien qu’elle découvrait ce parcours particulier, c’était la pouliche de classe

du lot. Après un bon parcours, derrière Nova Hawk (Hawk Wing), qui l’a emmenée

assez loin, Mashoora, bien réveillée par Christophe Soumillon, est revenue sur

Shamalgan (Footstepsinthesand), qui a supporté le poids de la course. Au micro

du cheval émetteur, Christophe Soumillon expliquait qu’il avait été contraint

de monter sa pouliche un peu tôt, parce qu’elle a tendance à prendre les choses

du bon côté. Interrogé après la course, Jean-Claude Rouget était plutôt

satisfait que la pouliche ait eu ce comportement et qu’elle ait été aussi

décontractée pendant le parcours : « Je préfère quand ils évoluent ainsi que

dans l’autre sens ! C’est bien ce qu’elle fait, surtout qu’elle découvrait ce

parcours particulier. La suite logique serait le Prix Maurice de Gheest, mais

on peut aussi penser au Prix Rothschild. Il faut en discuter avec son

propriétaire. »

CHANGEMENT

DE TACTIQUE ET DE DISTANCE PAYANT POUR SHAMALGAN

Shamalgan

était lui aussi raccourci après son bon comportement dans le Prix du Chemin de

Fer du Nord (Gr3), sur le mile. Une épreuve où, pour la première fois depuis

qu’il est sous la responsabilité de Xavier Nakkachdki, il était allé devant. Il

a employé la même tactique samedi, et son entraîneur nous a expliqué : « Plutôt

que de se battre avec lui en le montant derrière, nous avions décidé, déjà à

Chantilly, de le laisser galoper devant. Et, cette fois, la distance était plus

courte. Je savais qu’il a suffisamment de vitesse pour bien faire sur 1.400m.

Il a pu aller devant, sans que personne ne l’embête, de manière à rester bien

relax. C’était aussi la première fois qu’il ne portait pas une surcharge de

deux kilos en raison de son succès dans un Gr2 allemand l’an dernier. Cela a

joué aussi. Je pense que je vais le laisser sur des distances allant de 1.200 à

1.400m. Le risque, sur 1.200m, c’est qu’il ait plus rapidement des chevaux dans

son dos et que cela le mette "sur le gaz". Dans le Prix Maurice de

Gheest, cela sera trop compliqué, alors, pourquoi ne pas attendre le Prix du

Pin ? Je dois réfléchir à tout cela en étudiant le programme. » Kendam

(Kendargent), qui a également eu une bonne roue, puisqu’elle a toujours suivi

la future lauréate, s’est bien défendue pour prendre la troisième place. Elle

est venue ajuster American Devil (American Post), qui court en progrès sur sa

rentrée. Ce cheval très massif va sans doute avoir besoin de plusieurs courses

pour retrouver son meilleur niveau, mais sa performance du jour est très

encourageante, d’autant qu’il a tiré en début de parcours.

LA

PROPRE SOEUR D’UNE BONNE 2ANS

Mashoora

a été achetée 280.000 Guinées à Tattersalls en octobre 2010 (book 1). Sa mère,

Lovely Blossom (Spinning World) était entraînée en France par Nicolas Clément

et n’a couru qu’une fois, pour une troisième place à Lisieux. Elle a produit

Silk Blossom (Barathea), bonne 2ans qui a gagné les Lowther Stakes (Gr2) et les

Albany Stakes (Gr3) à Royal Ascot. La deuxième mère de Mashoora, Lomond Blossom

(Lomond) est gagnante des Killavullen Stakes (Gr3). Cette famille se rattache à

celle de Zagalia, gagnante de Gr1 en Nouvelle-Zélande.