Prix de la verrerie (f) : green daisy ne doit rien a personne

Autres informations / 10.07.2012

Prix de la verrerie (f) : green daisy ne doit rien a personne

Comme

Bontoni (Silvano), Green Daisy (Green Tune) a pris les devants dans le Prix de

la Verrerie (F) et cela s’est soldé par la même issue : une victoire. Installée

en tête par Ioritz Mendizabal, elle a évolué au centre de la piste avant de

contenir l’attaque de Kenhope (Kendargent), une pouliche verte qui a flotté

dans la phase finale. Deux longueurs plus loin, c’est Tharsis (Gold Away) qui a

conclu troisième. Green Daisy l’a fait en pouliche appliquée, déjà bien à son

métier. Elle a été devant, à son rythme et a bien répondu aux attaques. Mais si

Kenhope avait été droite dans les deux cents derniers mètres, elle aurait

certainement offert un doublé à son entraîneur Henri-Alex Pantall, déjà lauréat

avec Bontoni.

LA

FAMILLE D’INCHINOR

Troisième

mère de Green Daisy, inchmurrin (Lomond), lauréate des Falmouth Stakes (Gr2 à

l’époque), a donné Inchinor, triple gagnant de Gr3 sur 1.400m, et père, entre

autres, de Silca’s Sister, Notnowcato, Latice et Summoner. Ingozi, la deuxième

mère de Green Daisy, a produit Kotsi (Nayef), Sir George Turner (Nashwan) et

Tissifer (Polish Precedent), trois vainqueurs de Listeds. Green Daisy est

également le premier gagnant de sa mère Daisycutter (Zafonic), restée inédite.