Prix de laigneville (b) : le galop public d’ashkiyr

Autres informations / 25.07.2012

Prix de laigneville (b) : le galop public d’ashkiyr

Il y a

eu lui et les autres. Ashkiyr (Rock of Gibraltar) n’a pas laissé beaucoup

d’espoirs à ses adversaires. Après avoir attendu à proximité des animateurs,

bien caché, le poulain de Son Altesse Aga Khan est arrivé sur la main de son

jockey, sur la ligne des chevaux de tête. À la Mère Marie, Christophe Lemaire

l’a lancé et Ashkiyr s’est bien étendu pour prendre le large sur ses rivaux. Il

a ainsi passé le poteau relâché, sans avoir à puiser dans ses réserves.

Complètement déclassé dans ce Prix de Laigneville, Ashkiyr pourrait avoir de

grandes ambitions à l’automne, comme l’a laissé entendre son mentor Alain de

Royer Dupré : « On n’a pas eu peur aujourd’hui. C’est un poulain que l’on

estime. Il nous laissait toujours cette impression de ne pas être venu aussi

bien dans sa tête que physiquement. Il est prometteur. Il était engagé dans le

Grand Prix de Paris, mais comme il avait été battu dans le Prix du Lys, dans

une course sans train, on ne l’a pas couru. De plus, j’ai toujours le souvenir

de sa propre soeur [Ashiyla, ndlr] qui s’était déclenchée à l’automne. Lui

aussi devrait être mieux à l’automne. On n’est pas sûr de le voir à Deauville

car ce n’est pas un champ de course pour les chevaux de tenue. En revanche, son

avenir pourrait passer par une course comme le Prix Niel. On verra ensuite ce

qu’il s’y passera. » À six longueurs d’Ashkiyr, c’est Francastel (Gold Away)

qui s’est assuré le premier accessit, tombant de nouveau sur un os.

UN NEVEU

D’ASHKALANI

Comme sa

propre soeur, Ashiyla, et conformément à son modèle, Ashkiyr n’est pas précoce,

mais il a dévoilé des moyens et une maniabilité qui le serviront dans les

courses françaises. Ashiyla avait gagné pour sa deuxième sortie, à la fin du

mois de mai de ses 3ans, et s’était classée quatrième à l’automne du Prix

Vermeille (Gr1) de Midday (Oasis Dream), avant de gagner le Prix Casimir

Delamarre (L) et d’être exportée aux États-Unis. Asharna (Darshaan), leur mère,

est une soeur d’Ashkalani (Soviet Star), lauréat de la Poule d’Essai des

Poulains et du Prix du Moulin de Longchamp (Grs1). Elle a aussi produit

Ashkazar (Sadler’s Wells), deuxième du Prix de l’Avre (L) et qui poursuit sa

carrière sur les obstacles britanniques.