Prix de saint-yorre (d) : spoil the fun retrouve

Autres informations / 19.07.2012

Prix de saint-yorre (d) : spoil the fun retrouve

Très

prometteur à 2ans, Spoil the Fun (Rock of Gibraltar) n’a pas encore remporté sa

Listed, mais il est sur la bonne voie. En effet, son succès dans le Prix de

Saint-Yorre (D), où il a vraiment fait un truc dans les deux cents derniers

mètres, montre que le cheval n’est pas loin de son meilleur niveau. Une donnée

a également avantagé le pensionnaire de Christophe Ferland : le rythme sélectif

de l’épreuve imprimé par l’allemand Salvaro (Doyen), qui s’est d’ailleurs

montré dur, suffisamment pour conserver le premier accessit. Un rythme qui a

permis à Spoil the Fun de galoper bien détendu, et donc de pouvoir fournir son

accélération. Julien Augé, associé au lauréat, nous a expliqué : « C’était un

très bon 2ans. Sa rentrée de Cagnes était bonne, puis le cheval est allé à

Dubaï, où il ne s’est d’ailleurs pas mal comporté. Mais ensuite, il a eu un

gros coup de pompe et nous avons eu du mal à le retrouver. Nous l’avons

respecté en le laissant tranquille pendant deux mois, et depuis trois semaines,

il était vraiment bien revenu. Je pense qu’il va courir une Listed à Deauville,

et il a le potentiel pour s’imposer. Ensuite, il devrait retourner à Dubaï,

mais avec plus de fraîcheur que cette année. »

LA

FAMILLE DE ROI GIRONDE

Passé

sur le ring d’Arqana en octobre 2010, yearling, Spoil the Fun a ensuite été

présenté aux ventes breeze-up de mai 2011, où il a été acheté par Prime

Equestrian pour 55.000 €. C’est le quatrième produit de sa mère, Avezia (Night

Shift), qui n’a couru qu’une fois, mais qui est une soeur de Roi Gironde (Fairy

King), lauréat du Critérium de Maisons-Laffitte (Gr2), et de Garendara

(Vacarme), gagnante d’un Prix Cléopâtre (Gr3). La troisième mère du poulain a

produit Gravelines, lauréat des Prix du Moulin de Longchamp et Jacques Le

Marois (Grs1).