Criterium du fonds europeen de l’elevage (l) : meneas, le futur globe-trotter

Autres informations / 21.08.2012

Criterium du fonds europeen de l’elevage (l) : meneas, le futur globe-trotter

Désormais,

il aurait la possibilité de courir un Gr3, mais il n’a pas droit aux Grs1

puisqu'il est castré. Il aura un plus large programme à 3ans, mais pourquoi ne

pas courir le Derby de Dubaï ? » Comme Carlos Laffon-Parias le laisse entendre,

son pensionnaire, Meneas (American Post), pourrait voyager à l’avenir. Lauréat

du Critérium du Fonds Européen de l’Élevage (L), dans le style d’un bon

élément, le poulain de Leonidas Marinopoulos est castré. Il n’a donc pas droit

aux deux Grs1 sur 1.600m et plus qui s’offrent à lui cette année en France : le

Critérium International et celui de Saint-Cloud. En revanche, à l’étranger, il

aura un programme plus conséquent. Il pourra également faire briller les

couleurs Marinopoulos sur la scène internationale, après les réussites de

Balius et Presvis notamment. Invaincu en trois courses, Meneas a monté les

échelons un à un, débutant à Lyon-Parilly, avant d’enchaîner par un succès au

niveau "B", devant Guajaraz (Rashbag), vainqueur ensuite du Critérium

du Béquet (L). Poulain déjà très solide pour un 2ans, Meneas a galopé à portée

de fusil des animateurs. Il a mis du temps à répondre à l’accélération de

Kensea (Kendargent) dans la ligne droite, avant de lâcher ses rivaux pour

finir. Son entraîneur a ajouté : « Nous pourrions courir le Prix des Chênes ou

le "Thomas Bryon", mais il n’aura pas droit aux Grs1. Il a bien le

temps de venir ! Aujourd’hui, une fois bien cadencé, il s'est comporté de la

même façon qu'il se comporte le matin : il est très impressionnant. C’est un

cheval un peu caractériel, donc il fait faire attention, mais il a de la

qualité. » Meneas a effectivement du caractère, comme on a pu s’en rendre

compte derrière les stalles, où il a fait des difficultés. En revanche, il n’a

pas bougé une oreille en course, seulement les jambes ! MORANDI SE FAÇONNE

Vainqueur

de son maiden à La Teste, Morandi (Holy Roman Emperor) faisait le grand saut

dans une Listed. Ses débuts ont été prometteurs. Toujours dans le sillage de

Meneas, il l’a suivi dans son effort, sans l’inquiéter. Son pilote, Christophe

Soumillon, n’a pas été dur pour obtenir le premier accessit. L’entourage de

Morandi nous a déclaré après l’arrivée : « Morandi a eu une position idéale

dans le parcours, à l'extérieur, mais dans le sillage de Meneas. C'est

volontairement que Christophe l'a repris et il ne voulait pas se retrouver dans

les chevaux. On a pu voir que le poulain est encore un peu vert, par manque

d'expérience. Il a eu un léger passage à vide dans la phase finale, mais il a

réussi à se relancer. C'est un bon cheval qui va aller en progressant. » Local

Lover (Choisir) a produit un bon effort à la corde, isolé, pour prendre la

troisième place, précédant Kensea.

LA

FAMILLE D’OCCUPANDISTE

Élevé

par Janus Bloodstock et Stilvi Compania Financiera, Meneas est le premier

produit d’Okalea (Dalakhani), qui compte une victoire en deux sorties à 3ans.

Okalea est la soeur de Rock of Nassau (Rock of Gibraltar), qui avait donné des

espoirs à 3ans. Troisième mère de Meneas, Only Seule est la mère

d’Occupandiste, lauréate du Prix Maurice de Gheest et du Prix de la Forêt

(Grs1). Occupandiste est aussi la génitrice d’Impressionnante, gagnante de du

Prix de Sandringham (Gr2) et deuxième de la Poule d’Essai des Pouliches et du

Prix d’Astarté (Grs1).