Darley prix kergorlay (gr2) : le bon tour de joshua tree et ryan moore

Autres informations / 19.08.2012

Darley prix kergorlay (gr2) : le bon tour de joshua tree et ryan moore

À

Newmarket July, Joshua Tree (Montjeu) avait réalisé un "truc" en

restant isolé en dehors, pour conclure deuxième des Princess of Wales’s

Goldsmiths Stakes (Gr2). Multiple placé de Gr1, il fallait s’en méfier dans le

Darley Prix Kergorlay (Gr2). Il a pu prendre tranquillement la tête dans cette

compétition et, dès le premier passage devant les tribunes, on se doutait de

l’issue de la course. Au final, personne n’a inquiété Joshua Tree. Stéphane

Pasquier, en selle sur Flamingo Fantasy (Fantastic Light) a lancé la course de

loin, en s’infiltrant côté corde, à la sortie du tournant final. Jockey de

Joshua Tree, Ryan Moore l’a laissé faire. C’est à ce moment du parcours qu’il

s’est assuré définitivement la victoire. Cheval dur, Joshua Tree a contré les

attaques une à une et s’est offert un premier Groupe sous l’entraînement de

Marco Botti. Sous la responsabilité d’Aidan O’Brien, Joshua Tree avait déjà

enlevé le Canadian International (Gr1), course dont il a fini deuxième l’an

dernier et qu’il pourrait essayer d’enlever à nouveau, comme nous l’a avoué son

mentor Marco Botti : « L’Australie est une possibilité, d’autant qu’il a enlevé

ce Prix Kergorlay, qui prépare au Melbourne Cup, mais nous allons certainement

suivre le programme prévu et courir de nouveau au Canada. C’est le souhait de

son propriétaire. Selon Ryan, il n’y avait aucun problème pour courir sur 3.000m.

Aujourd’hui, il a toujours contrôlé la course et il est meilleur ainsi. C’est

un super cheval qui récupère toujours bien. » Joshua Tree a eu un itinéraire un

peu particulier. Après un début de carrière chez Aidan O’Brien, il est parti au

Qatar, dans les boxes d’Ibrahim Saeed Al Malki, pour finalement arriver dans

les écuries de Marco Botti, pour lequel il n’avait pas encore pu se distinguer

dans les Groupes.

BRIGANTIN,

MEILLEUR FINISSEUR

Dans

cette course peu rythmée, Brigantin (Cozzene), dont on connaît les fins de

course tranchantes, a été fidèle à sa réputation. Lorsqu’il a enclenché, il a

fini vite et il faudra compter avec lui dans le Qatar Prix du Cadran (Gr1).

Shahwardi (Lando), en finissant troisième, après s’être fait oublier dans le

parcours, a démontré qu’il avait sa place à ce niveau, chez les stayers. En

revanche, Américain (Dynaformer) a totalement cédé au moment de l’emballage

final et il devra afficher des progrès pour espérer bien se défendre à

Melbourne. Il effectuait son retour en France et ne peut qu’aller en

progressant.

LE FILS

DE MADEIRA MIST

Joshua

Tree est le fils de Madeira Mist (Grand Lodge), gagnante de huit courses, dont

trois Stakes, et troisième des Jenny Wiley Stakes (Gr3), derrière la bonne

intercontinental. Il est aussi le neveu de Misty Heights (Fasliyev), deuxième

des Derrinstown 1.000 Guineas Trial (Gr3).