Darley yorkshire oaks (gr1) : york en bleu, blanc (vert) et rouge

Autres informations / 23.08.2012

Darley yorkshire oaks (gr1) : york en bleu, blanc (vert) et rouge

De

Chicago à York, des États-Unis à l’Angleterre, rien ne résiste à la casaque de

Son Altesse Aga Khan. Samedi à Arlington, Bayrir (Medicean) a remporté les

Secretariat Stakes (Gr1). Cinq jours plus tard, l’excellente Shareta (Sinndar)

a triomphé dans les Yorkshire Oaks, décrochant un premier Gr1 mérité. La

pensionnaire d’Alain de Royer Dupré tournait autour de sa victoire au plus haut

niveau depuis l’an dernier. Elle s’était déjà placée à trois reprises dans des

Grs1. Cette fois, elle n’a trouvé personne sur sa route. Pourtant, la tâche

n’était pas aussi facile qu’on aurait pu le penser pour Shareta. Les pluies

tombées sur York ont légèrement assoupli la piste, ce qui ne l’a pas favorisée.

Le lot des Yorkshire Oaks a également attiré de bonnes pouliches comme The

Fugue (Dansili) et Was (Galileo), deux 3ans lauréates de Grs1. Mais

l’expérience a fait la différence et Shareta a fait parler sa classe. Fidèle à

son habitude, elle a pris les devants, déployant sa grande action. Was s’est

postée dans son sillage à la corde, restant à sa hauteur. Un peu allante,

Shareta a laissé Was prendre seule l’avantage dans le dernier tournant, avant

d’aborder la longue ligne droite de huit cents mètres. Was a lancé tôt le

sprint. Mais The Fugue lui a pris le meilleur à quatre cents mètres du but.

Toutes deux se sont livré une superbe lutte. Shareta a gardé le contact avec

The Fugue et Was. Et dans la phase finale, elle a trouvé son action pour venir

l’emporter sûrement. Elle a ainsi permis à la France de briller dans les

Yorkshire Oaks, une course où les femelles tricolores ont rarement été à

l’honneur.

LE

VERMEILLE ET L'“ARC” DE NOUVEAU ENVISAGES

Shareta

va suivre le même programme en 2012 qu’en 2011, comme l’a expliqué son

entraîneur : « Dans l'“Arc, l’an dernier, le terrain était ferme et le rythme

de la course avait été rapide. C’est ce qu’il faut pour Shareta. J’ai toujours

senti qu’elle avait le profil pour faire partie des meilleures pouliches. Mais

je n'ai pas de certitude quand au comportement qu'elle pourrait avoir si elle

était opposée aux mâles. Si le terrain est trop lourd à la fin de la saison, ce

ne sera pas à son avantage. Christophe [Lemaire, son jockey, également

partenaire de Bayrir, ndlr] l’a laissée aller devant et elle a gagné parce

qu’elle tient très bien la distance. Il est possible qu’elle dispute le

Vermeille et l'“Arc” si le terrain lui convient. Ce n’est pas une pouliche pour

les États-Unis car elle a une trop grande action. » L’an dernier, Shareta avait

terminé troisième du Qatar Prix Vermeille (Gr1) avant de prendre la deuxième

place de l'“Arc”.

THE

FUGUE, MALGRE LE TERRAIN

Gagnante

des Nassau Stakes (Gr1), The Fugue a confirmé qu’elle était meilleure que Was.

Cette dernière l’avait devancée dans les Oaks d’Epsom (Gr1), mais ensuite, la

protégée de John Gosden l’a dominée par deux fois à Goodwood et dans ces

Yorkshire Oaks, sur un terrain un peu trop souple. John Gosden a expliqué : «

Elle a tracé une excellente course. Mais la gagnante est une très bonne

pouliche et il n’y a pas d’excuses. Néanmoins, je pense qu’elle préfère le

terrain rapide. On va maintenant réfléchir à une éventuelle participation au

Breeders’ Cup. »

DE LA

FAMILLE DE SHAWANDA

Shareta

fait partie de l’une des plus belles familles de l’élevage du prince Aga Khan :

elle est née de l’étalon maison Sinndar (Grand Lodge) et de Shawara (Barathea),

une gagnante du Prix de Lieurey (Listed à l’époque) sur le mile. Comme premier

produit, Shawara avait donné Shazand (Daylami), troisième de Listed sur 3.000m

et gagnant de "B" sur 2.400m à 3ans, avant d’être vendu outre-Manche

pour l’obstacle. Le croisement de Shareta est une reproduction proche de celui

de Shawanda, la soeur de Shawara. Shawanda était une vraie championne, très

facile lauréate des Irish Oaks puis du Prix Vermeille (Grs1). Elle a été vendue

à l’amiable à l’écurie Godolphin, mais n’a plus jamais revu la piste. Elle a

donné un premier produit en 2008, Genius Beast (Kingmambo), qui avait remporté

un Derby Trial (Gr3) sur la piste de Sandown en 2011.