Deauville, prix de tancarville (f) :the brothers war sans avoir besoin de bagarrer

Autres informations / 02.08.2012

Deauville, prix de tancarville (f) :the brothers war sans avoir besoin de bagarrer

Jean-Claude

Rouget avait deux partants dans le Prix de Tancarville (F), et l’entraîneur

palois a réalisé le score parfait, puisque ses poulains ont pris les deux

premières places. The Brothers War (War Front) a dominé toute l’épreuve. Très

vite sur jambes, il s’est retrouvé en tête dès la sortie des boîtes. À

mi-course, Christophe Lemaire a préféré ne pas se battre avec Markami

(Medicean) et a laissé galoper son poulain. Markami, avec Tabaayun (Nayef) dans

son sillage, a alors accompagné en tête The Brothers Wars, mais le représentant

de Joseph Allen a accéléré et s’est détaché facilement. Déboîté à l’extérieur

de Markami, Tabaayun est venu conclure plaisamment, à la hanche de son

compagnon de boxes. Poulain séduisant au modèle, The Brothers Wars s’est montré

très joueur pour se rendre aux boîtes, par jeunesse et gaieté semble-t-il.

Mais, en compétition, il était suffisamment concentré pour remplir sa mission.

Christophe Soumillon a analysé : « J’ai eu de très bonnes sensations. Il est

encore très vert, comme il l’a montré au canter, et j’ai dû être vigilant. Je

suis allé devant parce qu’il est parti très vite, mais ce n’était pas la leçon

que je voulais lui donner. Heureusement, Markami nous a rejoints après, ce qui

a permis au mien d’apprendre quelque chose. Il va pouvoir aller sur plus long,

car il y a de la tenue du côté de sa mère, même s’il a beaucoup de speed. Il le

fait aussi bien, voire mieux qu’un poulain comme Abtaal par exemple. Et même le

deuxième a très bien fini, facilement, juste à côté de moi. Si tout se passe

bien, les deux évolueront sans problème au niveau Listed ou Groupe. » Après les

pluies tombées dans la nuit à Deauville, la piste était annoncée très souple.

En fils de l’Américain War Front, The Brothers Wars n’est pas né pour évoluer sur

ce type de terrain. Mais cela n’a pas semblé le déranger, même si l’on peut

penser qu’il sera encore plus performant sur une piste rapide.

LE FRERE

DE BROOKLYN BOY

The

Brothers War appartient à une famille que Jean-Claude Rouget connaît bien,

puisqu’il entraînait déjà son frère, Brooklyn Boy (Gone West) – lauréat du Prix

de Crèvecoeur et troisième du Prix de Saint-Patrick (L) après avoir disputé le

Prix du Jockey Club (Gr1) – et sa soeur, Sound of Summer (Fusaichi Pegasus),

deuxième du Prix Rose de Mai (L). Moon Queen (Sadler’s Wells), leur mère, était

une très bonne jument de course, lauréate du Prix de Royallieu (Gr2) et du Prix

des Tourelles (L), avant de faire carrière aux États-Unis, où elle a remporté

un Gr3. C’est une fille d’Infamy (Shirley Heights), lauréate des International

Stakes (Gr1) et des Sun Chariot Stakes (Gr2), et qui a aussi donné Innuendo

(Caerleon), gagnante de Gr2

outre-Atlantique.