Télécharger l'édition du jour
Jour de Galop

JOUR DE GALOP

Objectif olympique pour olivier peslier

Autres informations / 17.08.2012

Objectif olympique pour olivier peslier

Olivier

Peslier n’est pas seulement le meilleur jockey français, il aussi un homme de

sports équestres. Récent acquéreur du champion de France de dressage des 5ans,

Swing de Hus, il espère pouvoir prendre la route de Rio de Janeiro lors des

prochains Jeux Olympiques.

En route

vers les Jeux Olympiques de Rio ! C’est l’objectif que s’est fixé Olivier

Peslier et sa compagne Claudia Chauchard avec leur nouvelle acquisition, Swing

de Hus, un cheval de dressage de 6ans, champion de France des 5ans l’année

dernière. Le crack jockey a investi il y a quelques mois dans ce beau cheval

noir, dont il espère voir défendre les chances françaises aux prochaines

olympiades. « Pour l’instant, cela reste du domaine du rêve, nous a confié le

premier jockey de l’Écurie Wertheimer & Frère. Il est difficile de se

projeter, surtout avec un cheval de 6ans, mais il a été acheté pour participer

aux plus grandes épreuves et nous voulons rêver avec lui. » Les

"Peslier" ont confié Swing de Hus au cavalier professionnel normand

Marc Brulé, qui est installé à Deauville, au Pôle international du cheval.

C’est là que sont aussi stationnés les trois autres chevaux de dressage du couple,

dont le cavalier a aussi la responsabilité.

UN

COUPLE QUI DOIT S’APPRIVOISER

Swing de

Hus et Marc Brulé sont désormais liés pour le meilleur et pour le pire. À 6ans,

le cheval a pour objectif de sortir en Grand Prix. Mais cette année charnière

est toujours délicate à gérer pour les jeunes chevaux. « Pour les chevaux de

sport, le passage de 5 à 6ans est particulier, confirme Olivier Peslier. C’est

un peu comme le passage de 2 à 3ans pour les chevaux de plat. Cela peut être

décisif. » Pour le cavalier professionnel, « c’est même un passage charnière.

Dans le dressage, les chevaux doivent apprendre de nouvelles figures et

parfois, ils bloquent. Swing a un peu de mal avec certains nouveaux exercices,

mais ça va venir,  j’ai confiance. » Le

cheval hanovrien est un bel exemple de la majestuosité des chevaux de concours.

S’il n’est pas très grand pour sa race, 1,68m, il est pétri de classe. « Il a

un mental de champion, poursuit son cavalier. C’est un cheval très froid, qui

ne montre son caractère que lorsqu’il fait face à une flaque d’eau. » Ce

matin-là, Marc Brulé a dû attendre qu’Olivier Peslier vienne le prendre en main

pour entrer dans la carrière. Une flaque lui barrait la route et il a préféré

s’immobiliser devant. Le champion en herbe est monté tous les matins pendant

trois quarts d’heure et a pour premier objectif de participer aux championnats

de France. « L’objectif, c’est Saumur à la fin du mois de septembre. Mais il

n’est pas encore prêt et s’il est un peu juste, nous ferons l’impasse et

attendrons l’année prochaine. » Cette année, Swing de Hus est déjà sorti trois

fois avec Marc Brulé et a pris à chaque reprise la troisième place.

UNE

AMBITION AVOUEE

Olivier

Peslier et sa compagne s’investissent beaucoup dans les chevaux de dressage. «

C’est avant tout la passion de Claudia, mais je dois dire que je me prend au

jeu. Je monte parfois Swing de Hus, le matin sur la plage, et, à terme,

j’aimerais bien le faire sauter. » Swing de Hus est le meilleur cheval que le

couple ait acheté et il ne compte pas s’arrêter là. « J’aimerais beaucoup avoir

un cheval capable d’aller aux Jeux Olympiques, poursuit le jockey. Nous nous en

donnons les moyens et si ce n’est pas lui, ça sera peut-être un autre. Nous

avons encore quatre ans. Mais notre plus grand projet, c’est la construction

d’un haras. Nous avons déjà trouvé quelque chose, mais tout est encore à

construire. Si tout va bien, nous serons chez nous en début d’année prochaine.

» Swing de Hus est le déclencheur de ce qui pourrait être le début d’une grande

écurie. Champion de France des jeunes chevaux l’an passé, il a été agréé étalon

et va être prélevé cet hiver pour la première fois.