Prix de crevecoeur (f) : gengis maitre sur ses terres

Autres informations / 11.08.2012

Prix de crevecoeur (f) : gengis maitre sur ses terres

Bien que

n’ayant qu’un seul 2ans à l’entraînement, Georges Doleuze a réalisé le tour de

force de remporter le Prix de Crèvecoeur (F). Son poulain, Gengis (King’s

Best), est vite sorti de sa stalle, alors que certains concurrents avaient dû

patienter de longues minutes, le temps que tous ces inédits aient pénétré dans

leur boîte. Il a accompagné en tête Royal Manifico (Hannouma), et l’a ensuite

dominé sûrement dans la ligne droite, en étant capable de réaccélérer. Georges

Doleuze a expliqué : « Il s’appelle Gengis, comme Gengis Khan, car il me fait

penser à un Akhal Téké. Il a beaucoup d’élégance, et une très jolie action ! On

dirait qu’il vole. Mais il est encore très bébé, et j’ai préféré le débuter sur

place, à Deauville, pour ne pas le traumatiser. Comme je n’ai qu’un seul 2ans,

c’est compliqué de faire des lignes, mais tout ce qu’il fait le matin, il le

fait avec beaucoup d’aisance. J’avais dit à Stéphane Pasquier qu’il pouvait le

monter en confiance, car il galopait. En descendant, il m’a dit que,

effectivement, c’était un cheval volant! Je l’ai offert à Claire Stephenson

pour sa patience et sa fidélité comme propriétaire… »

LA BONNE

FIN DE COURSE D’ANODIN

Derrière

Gengis, seul Anodin (Anabaa), le frère de Goldikova, a refait du terrain dans

la phase finale. Accompagné aux bras dans le tournant, alors qu’il était encore

assez loin des poulains de tête, Anodin a accompli un effort intéressant. Mais,

ce vendredi, Gengis était le plus fort, d’autant qu’il n’était pas évident de

revenir de l’arrière-garde. Au sujet d’Anodin, Freddy Head a analysé : « Il

finit très bien, et je pense qu’il est encore un peu tendre. Les poulains qui

sont allés devant étaient difficiles à remonter, et sa deuxième place est donc

de bon augure pour la suite. »

UN NEVEU

D’ASHKALANI

Gengis a

été acheté par Marc-Antoine Berghgracht en octobre 2011, à Arqana, pour 23.000

€. Le courtier nous a raconté: « C’est un achat d’amitié. Georges Doleuze et

son fils sont des amis de longue date. Sa propriétaire, Claire Stephenson,

adore les chevaux gris, donc j’avais pour mission de trouver un poulain de

cette robe, dans un budget limité. Celui-ci est bien né, car sa mère est une

soeur d’Ashkalani. Je n’avais pas vu le poulain depuis un moment, mais je

savais que Georges l’aimait beaucoup, et ce n’est pas vraiment une surprise.

C’est bien ce qu’il fait, car il a réaccéléré après être allé devant. Et c’est

particulièrement sympathique de voir son entraîneur gagner cette course. Tout

le monde le connaît, et c’est vraiment quelqu’un qui a le coeur sur la main. »

Gengis est issu d’une souche Aga Khan. Sa mère est restée inédite en

compétition, mais c’est une soeur d’Ashkalani (Soviet Star), gagnant de la

Poule d’Essai des Poulains et du Prix du Moulin de Longchamp (Grs1). La

troisième mère du poulain a produit Shafaraz, lauréat du Prix du Cadran (Gr1).