Prix de la vallee d’auge (l) : faithfilly recompensee de sa constance

Autres informations / 16.08.2012

Prix de la vallee d’auge (l) : faithfilly recompensee de sa constance

Jamais

plus loin que troisième lors de ses six premières sorties, la valeureuse

Faithfilly (Red Clubs) a été récompensée de ses efforts en signant une première

victoire de Listed dans le Prix de la Vallée d’Auge. Cette pouliche assez

légère a enchaîné un aller-retour à Vichy, puis un aller à Deauville depuis

Newmarket où elle est entraînée, en à peine un mois. « Elle voyage très bien »,

nous a précisé son entraîneur, Ed Walker. Cela s’est confirmé sur la piste.

Très bien partie, elle a occupé d’emblée la tête du peloton extérieur, avant de

se rabattre au côté de Plaza Mayor (Kyllachy) à cinq cents mètres du but. Cette

dernière, représentante de Jean-Claude Seroul, a lancé le sprint au poteau des

trois cents mètres mais n’a jamais décroché ses rivales, notamment Faithfilly

qui lui a pris le meilleur à cent cinquante mètres du disque avant de résister

nettement à l’attaque de rime à rien (Amadeus Wolf), excellente finisseuse. Ed Walker

nous a dit : « Faithfilly est une pouliche qui s’améliore au fil de ses

sorties. C’est un bon élément, qui a beaucoup de vitesse. Elle a déjà couru sur

1.200m, mais, bien que je pense qu'elle soit capable de bien courir sur cette

distance à l’avenir, on va la laisser sur 1.000m pour le moment. » Ed Walker

avait déjà enlevé une Listed en France, avec Red Gulch (Kyllachy), lauréat du

Prix du Ranelagh (L) l’an passé. D’ailleurs, il est venu trois fois dans

l’Hexagone, pour deux victoires et une place. Il a été assistant de Luca Cumani

et s’est installé à Newmarket en octobre 2010. Faithfilly porte les couleurs

"Bellman", deuxième de cette Listed l’an dernier avec Bear Behind

(Kodiac)

L’AVENIR

APPARTIENT A RIME A RIEN

Cinquième

du Prix de Lisieux (F), Rime à Rien courait "rapprochée". Après avoir

patienté dans le sillage de la lauréate, elle a tracé une probante fin de

course, sans que son pilote, Thierry Jarnet, soit dur avec elle. Son

entraîneur, François Rohaut, nous a confié : « Ma pouliche court très bien,

mais je regrette d'être contraint de l'avoir courue directement dans une

Listed, moins de deux semaines après ses débuts. C'est le programme qui nous

impose cela, car il n'y a pas de maidens pour ces pouliches "vite".

La distance de 1.200m, lors ses débuts, était déjà trop longue, donc je l'ai

présentée dans cette Listed alors qu'elle n'a pas encore gagné son maiden, avec

le risque de lui faire mal. Si elle n'avait pas été sur place, je ne l'aurais

pas courue. Ce n'est pas ainsi que l'on va faire durer nos chevaux, et il

serait temps de réfléchir au programme de nos courses ! »

PLAZA

MAYOR VERS LE PRIX D’ARENBERG

Plaza

Mayor se présentait invaincue en deux courses marseillaises et passait donc un

test dans cette course principale. Elle s’est très bien défendue à ce niveau

pour conserver la troisième place. Son entraîneur, Frédéric Rossi, nous en a

dit : « Je suis assez content de sa performance, car elle effectuait une

semi-rentrée. Elle avait connu un problème musculaire après sa dernière sortie

et nous avons été obligés de l'arrêter. Elle manquait donc de préparation et la

gagnante est de surcroît une bonne pouliche. La mienne montre qu'elle a de

l'avenir au niveau des Listeds et des Groupes. Cette course va lui servir de

bonne préparation en vue du Prix d'Arenberg, son prochain objectif. »

FAITHFILLY,

L’ETOILE DE SA FAMILLE

Faithfilly

est le premier produit de sa mère, Bauci (Desert King), à obtenir du black

type. Sa mère n’a pas couru. Sa quatrième mère, Where you Lead (Raise a

Native), a gagné les Moyglare Stud Stakes (Gr1) et les Musidora Stakes (Gr3),

sans se révéler étincelante au haras.