Prix de la villa strassburger (f) : double "galileo" dans les profondeurs de clairefontaine

Autres informations / 07.08.2012

Prix de la villa strassburger (f) : double "galileo" dans les profondeurs de clairefontaine

Une

lourde averse s’est abattue peu avant le départ du Prix de la Villa

Strassburger (F), ce qui a considérablement alourdi la piste, qui était déjà

bien assouplie. Avec ces conditions, ce sont les deux fils de Galileo, Amiens

et Smoky Hill, qui se sont taillé la part du lion. Le premier nommé, très bien

parti, a donné le ton de l’épreuve, évitant par ailleurs les projections. Une

fois dans la phase finale, il a facilement fait la différence sur le reste de

l’opposition et s’est ensuite contenté de contenir le retour du grisou Smoky

Hill. Amiens a mis à l’honneur les couleurs de Derrick Smith et l’entraînement

d’André Fabre et a laissé dire à son jockey, Maxime Guyon : « Nous avons eu une

bonne course. Le cheval était bien détendu, alors je l’ai laissé faire à son

rythme. Il s’est retrouvé un peu seul pour finir, alors il s’est un peu repris,

mais a fait preuve de courage pour repousser son poursuivant. » Amiens a

devancé Smoky Hill d’une encolure. Ce dernier venait de prendre une deuxième

place ici même, lors de ses débuts, et a montré des progrès. « Ça n’est jamais

évident dans ce terrain, d’autant qu’il a pris des projections durant le

parcours, nous a confié Mikel Delzangles. Nous savons maintenant qu’il apprécie

le terrain lourd. Sa ligne droite est intéressante. » Quinze longueurs séparent

les deux fils de Galileo de leur premier poursuivant Al Nawras (Monsun). Élevé

par l’Écurie des Monceaux, Amiens a été acheté aux ventes d’août Arqana en 2010

pour 150.000 €. C’est l’acheteur de Coolmore, Demi O’Byrne, qui a signé le bon.

Sa mère, Dordogne (Thunder Gulch), est la propre soeur de la gagnante de Groupe

1 aux États-Unis, Spain. Cette dernière est à l’origine de deux chevaux qui ont

"performé" au plus haut niveau.