Prix gontaut-biron - hong kong jockey club (gr3) : don bosco est alle au bout

Autres informations / 12.08.2012

Prix gontaut-biron - hong kong jockey club (gr3) : don bosco est alle au bout

Au terme

d’une ligne droite haletante, Don Bosco (Barathea) a réussi à gagner son

premier Groupe dans le Prix Gontaut-Biron - Hong Kong Jockey Club (Gr3).

Animateur de l’épreuve, à un rythme régulier, il est allé au bout, se détachant

au moment opportun et prenant assez de champ pour résister assez facilement à

la bonne fin de course du britannique Sagramor (Pastoral Pursuits). Ce

"Gontaut-Biron" était ouvert et représentait pour chacun des

participants l’occasion de briller pour la première fois sur la plus haute

marche du podium dans un Gr3. Amené au top pour cet objectif, Don Bosco a saisi

sa chance et n’est pas passé à côté du succès. Il fait plaisir à son entourage,

son entraîneur, David Smaga, et son copropriétaire, Omar Sharif, deux grands

amoureux du meeting de Deauville. Après la course, le dernier nommé déclarait :

« C’est incroyable ! J’aurais dû mettre une cravate ! Don Bosco est un cheval

formidable. Je ne sais pas ce qui a fait la différence aujourd’hui. D’habitude,

il s’arrête un peu pour finir. Aujourd’hui, il était "inarrêtable".

Déjà, en face, je voyais qu’il était devant mais tranquillement, sans se presser.

» Gregory Benoist a ajouté pour sa part : « C'est un cheval que j'adore. C'est

aussi des couleurs qui me réussissent bien. En effet, c'est avec cette casaque

que j'avais gagné mon premier Groupe. C'est une belle histoire. Don Bosco a

pris un départ "canon" et comme il est généreux dans l'effort, je

l'ai laissé faire. Puis, avec son coeur énorme, il a bien répondu. Il serait

humain, ce serait un être formidable. »

SAGRAMORE

REVIENT DE LOIN

Récent

deuxième de Carlton House (Street Cry) dans les Brigadier Gérard Stakes (Gr3),

l’anglais Sagramore était au "papier" l’un des chevaux de la course

avec Maxios (Monsun), une nouvelle fois plutôt décevant. Monté en dernière

position dans cette course qui a vu en face deux pelotons se créer un moment,

Sagramore a placé une très belle pointe, en deux temps, dans la ligne droite.

Cela n’a pas suffi pour remonter Don Bosco qui avait fait le trou au bon

moment. Tom Pirie, assistant de l'entraîneur Hughie Morrison, nous a dit : «

C'est un poulain qui progresse beaucoup et qui a changé physiquement ; il est

deux fois plus important qu'auparavant! Le terrain était un peu trop léger pour

lui. Son entourage a de grandes ambitions avec lui. » Les propriétaires du

cheval – six associés – ont ajouté : « Il pourrait courir les Champion Stakes,

avec, peut-être une course en Turquie auparavant... » Saga Dream (Sagacity)

effectuait sa rentrée et s’est bien défendu. Il se classe troisième pour la

deuxième fois à ce niveau et devrait logiquement être vu sur le programme

automnal à Longchamp.

UNE

SOUCHE ABDULLAH

Don

Bosco a acheté aux ventes d’août 2008 d’Arqana, à Deauville, pour la somme de

55.000 €. David Smaga s'en était rendu acquéreur, car « il était bien né et

beau. Il m’avait tapé dans l’oeil », nous avait expliqué l’entraîneur. En

effet, Don Bosco descend d’une belle souche "Abdullah" par sa

deuxième mère, Pelagic, fille de Fleet Girl. Cette dernière a donné naissance à

de nombreux black types, dont Bourbon Girl, mère de Daring Miss, placée de Gr1

et lauréate du Grand Prix de Chantilly (Gr2). Cette même Bourbon Girl se

retrouve également être une aïeule de Concentric, qui fut l’une des favorites

du Prix de Diane (Gr1) et a remporté une Listed, de Spanish Moon, gagnant du

Grand Prix de Saint-Cloud (Gr1) ou encore des biens connus Apsis et Kocab.

Perfidie (Monsun), la mère de Don Bosco a depuis produit Vodkato (High Yield),

gagnant de Listed l’hiver dernier à Deauville.