A qui le tour ?

Autres informations / 18.09.2012

A qui le tour ?

« Dans cette promotion, c’est "chacune son tour" », nous avait dit Guillaume Macaire, à l’issue de la victoire de sa protégée Sainte Écaline (Saint des Saints) dans le Prix Georges Pelat, première étape vers le Prix Bournosienne (Gr3) ou le Prix Cambacérès (Gr1). La deuxième préparatoire, c’est le Prix de Chambly (L), disputé mercredi. Et le professionnel royannais a engagé de nouveau Sainte Écaline. Dernièrement, elle a fait une faute à l’avant-dernière haie, avant de repartir sur le plat, très nettement. Son jockey Bertrand Lestrade avait été séduit : « Ma partenaire allait facilement dans le parcours avec beaucoup de gaz. Elle était décontractée et à l’entrée de la ligne droite, je me suis dit qu’elle allait gagner facilement. Mais elle a fait une faute à l’avant-dernière haie. Le terrain lourd ne sera pas un problème pour elle. D’autant qu’elle est très calme et fluide dans ses sauts. » Sans Laskaline (Martaline), vainqueur du Prix Sagan (L) et leader provisoire de la promotion, Sainte Écaline peut doubler la mise.

LIBRANOUS ET SANOUVA , LES DEUX ATOUTS DE JEAN-PAUL GALLORINI

Jean-Paul Gallorini compte plusieurs bons 3ans dans ses boxes, à commencer par Le Grand Lucé (Dream Well) chez les poulains. Mercredi, il délègue Libranous (Ballingarry) et Sanouva (Muhtathir). Lauréate du Prix d’Iéna (L) devant Sanouva, Libranous a profité de son métier en plat pour briller ce printemps. Absente depuis sa quatrième place du Prix Sagan, elle a les moyens de gagner d’emblée, pour sa rentrée. Sanouva a également couru la Listed du 21 juin, terminant seulement cinquième. Mais il ne faut pas oublier qu’elle avait enlevé le Prix Wild Monarch (L) facilement et que sa mère, Dindounas (Astarabad), s’était complètement révélée à 4ans. Persian Bay (Lost World) a conclu bonne deuxième du Prix Georges Pelat, laissant une impression favorable. Il y aura des rentrantes de qualité, mais une place est à sa portée.