Becqualink efface son mauvais souvenir deauvillais

Autres informations / 26.09.2012

Becqualink efface son mauvais souvenir deauvillais

Tombé à Clairefontaine dans le Prix La Risle, la meilleure compétition pour les hurdlers de 3ans sur la côte normande, Becqualink (Rail Link) a remis les pendules à l’heure à Enghien, dans le Prix d’Aix. Pointé d’abord au coeur du peloton, il s’est rapproché dans le tournant final avant de dominer ses adversaires entre les deux dernières haies, avec de la marge. Sur le plat, il n’a jamais été inquiété par le bon effort de Korsakoff (Hold that Tiger), lequel commence à répéter ses courses, en étant monté à l’arrière-garde. Présent à Enghien pour assister au succès de son protégé Becqualink, Christian Scandella nous a dit : « Becqualink restait sur une mauvaise leçon à Clairefontaine. Aujourd’hui, j’avais demandé à David Berra [son jockey, ndlr] de le monter pour lui, ce qu’il a fait. Je suis content de cette victoire car le poulain appartient à un nouveau propriétaire. Ce n’est pas un cheval de terrain lourd. Nous allons discuter avec David car il a le droit de monter de catégorie, d’autant qu’il a déjà bien fait Auteuil. Et quand il sera barré, il aura tout le temps d’aller en steeple. » Auteur d’un coup de cinq à Auteuil, mardi, David Berra est reparti sur les bonnes bases. Il nous a confié : « Becqualink est un bon poulain. Je l’ai monté aux ordres, comme je le découvrais. Il a pris l’avantage un peu tôt, mais il gagne facilement, en s’étant rapproché rien qu’en sautant. » Becqualink a déjà fait des parcours honorables à Auteuil, finissant cinquième du Prix Frascati, dans un lot de qualité. La hiérarchie étant fragile chez les hurdlers de 3ans, sur la butte Mortemart, il a le droit de tenter sa chance dans les bonnes courses réservées à sa génération, en visant une place. Favori de l'épreuve, Chop Shoot (Soave) a eu quelques hésitations, notamment à la dernière haie. Par la suite, il ne s’est pas relancé, d’autant qu’il portait 70 kilos. Il conclut quatrième.

UNE SOUCHE AGA KHAN

Becqualink rejoint la longue liste des sauteurs appartenant à une souche Aga Khan ayant été victorieux en région parisienne. Mère de Becqualink, Khayriya (Valanour) est restée inédite, mais elle compte cinq lauréats pour six produits ayant couru. Khaydara (Indian King), deuxième mère de Becqualink, a donné Khaytada (Doyoun), double gagnante de Listeds en plat.