Le japon dans l'“arc”

Autres informations / 18.09.2012

Le japon dans l'“arc”

En 1998,

Seeking the Pearl et Taiki Shuttle ont remporté respectivement les Prix Maurice

de Gheest et Jacques Le Marois (Grs1) à Deauville. Leurs victoires ont inspiré

les professionnels nippons qui n’ont pas hésité à tenter leur chance dans le

Prix de l’Arc de Triomphe (Gr1). En 1999, el Condor Pasa est passé tout près de

la victoire, obligeant Montjeu à puiser dans ses réserves pour aller le

chercher. Nakayama Festa (Stay Gold), l’an dernier, est le concurrent japonais

ayant obtenu le meilleur classement dans l'“Arc” : deuxième. Voici en tableau

les performances des nippons dans le championnat du monde des pur-sang, ainsi

que leurs performances précédentes. Le tableau nous révèle que les deux seuls

japonais ayant joué un rôle dans l'“Arc” avaient couru à Longchamp auparavant,

passant par le Prix Foy (Gr2). El Condor Pasa était même arrivé au printemps,

gagnant le Grand Prix de Saint-Cloud (Gr1). Cette année, Orfèvre a gagné le

Prix Foy, comme El Condor Pasa…