Le saubouas, top-acheteur des ventes osarus

Autres informations / 14.09.2012

Le saubouas, top-acheteur des ventes osarus

Paul

Basquin s’est montré très actif lors des ventes de yearlings Osarus de La

Teste. Il est en effet le top acheteur de cette vacation avec une vingtaine de

lots. Il a répondu à nos questions.

JOUR DE

GALOP. – COMMENT JUGEZ-VOUS LES VENTES DE YEARLINGS OSARUS 2012 ?

Paul

Basquin. – Le catalogue était de qualité, marquant une nette amélioration par

rapport aux années précédentes. Il y avait de beaux pedigrees et de beaux

modèles, de vrais chevaux de course. Tous les lots que j'ai vus étaient des

éléments élevés de manière saine et professionnelle. De plus, je tenais

particulièrement à soutenir cette vente car, l’an dernier, elle m'avait bien

réussi. J'y avais notamment acheté Cassiopée [gagnante à 2ans et troisième de

Listed, ndlr] et Flauta Magica Has [gagnante à 2ans], qui font une bonne

carrière. Du point de vue de l’organisation, j'ai noté de vrais efforts, avec

notamment un rythme fluide et agréable pour les acheteurs. Autre exemple : par

ce temps assez chaud, il était appréciable de pouvoir se désaltérer rapidement

sous une tente. Au déjeuner, tout le monde a pu aussi apprécier les très bons

produits régionaux offerts par Monsieur Biraben. C'est cette somme de détails

qui font qu'une journée est réussie ou non.

COMBIEN

DE CHEVAUX AVEZ-VOUS ACHETE ?

Au

total, j’ai finalement pu acquérir une vingtaine de chevaux pour le haras du

Saubouas et ses partenaires, avec notamment le soutien de l’Écurie Tagada

(Vincent Laumaillé), qui souhaite créer une écurie de groupe de premier plan au

niveau national. Tous les chevaux que nous avons achetés sont destinés à rester

dans le Sud-Ouest, pour être entraînés par les professionnels avec qui nous

travaillons localement. Ces entraîneurs nous font confiance pour le débourrage,

le pré-entraînement, le repos et les soins. C'est donc en toute logique que

nous leur confions nos chevaux.

DIRIEZ-VOUS

QU'AVEC UNE VENTE COMME CELLE D'AUJOURD'HUI, C'EST UN PEU TOUT LE SUD-OUEST QUI

VA DE L'AVANT ?

Effectivement,

notre région est en plein essor, aussi bien au niveau des courses qu’au niveau

de l’entraînement, avec d'excellents entraîneurs parmi les meilleurs en France

et une jeune génération de premier plan. Nous avons la chance de pouvoir

compter sur ces gens très compétents. Aujourd’hui, je remarque un fort

développement du propriétariat dans le Sud-Ouest. Pour moi, il est à la fois dû

à la qualité des professionnels dont j'ai déjà parlé et au climat exceptionnel

entre novembre à février, qui nous permet de parfaitement préparer nos chevaux.

Grâce à l'addition de ces deux atouts, les clients sont toujours très bien

servis.

PEUT-ON

TOUJOURS TROUVER DE BONS CHEVAUX EN VENTES PUBLIQUES, A UN PRIX RAISONNABLE ?

Quand on

regarde les résultats des courses de sélection, on se rend compte qu'il est

encore possible, aujourd'hui, d'acheter un très bon cheval pour une somme

raisonnable dans n'importe quelle vente. C'est vrai chez Osarus mais c'est vrai

aussi chez Arqana. Il faut être présent et ne pas hésiter à se lancer. Pour un

propriétaire, novice ou confirmé, une journée de ventes est toujours une

aventure passionnante.