Télécharger l'édition du jour
Jour de Galop

JOUR DE GALOP

Les americains n’ont pas oublie mr sidney

Autres informations / 31.08.2012

Les americains n’ont pas oublie mr sidney

Au

lendemain des ventes Arqana, le TDN a consacré un long article à Mr Sidney

(Storm Cat). Les Américains n’ont pas oublié le cheval qui, yearling, avait été

vendu pour 3,9 millions de dollars. Sérieusement blessé à un paturon avant de

débuter, le cheval avait gagné deux de ses quatre premières courses, à 4ans,

sous l’entraînement de Bill Mott. L’année suivante, il remporta le Maker’s Mark

Mile (Gr1) et le Firecracker Handicap (Gr2), avant que ne fût annoncé, en fin

d’année, son départ au haras du Quesnay. Bill Mott avait alors déclaré : « Je

pense qu’il va être très populaire en France. C’est l’un des meilleurs Storm

Cat qu’on ait vus ces derniers temps. Il est sain, dur, et doté d’un très beau

modèle, comme les aime M. Head. Le fait qu’il lui envoie certaines de ses

juments devrait lui permettre de prendre un très bon départ. » Ces paroles ont

fait écho lorsque les premiers yearlings de Mr Sidney sont passés sur le ring

de Deauville. Sur les quatre poulains présentés, trois ont été vendus, à une

moyenne de 65.667 €, pour un prix de saillie, la première année, de 9.000 €.

Alec Head a commenté ces résultats : « Le cheval a eu une vingtaine de produits

suite à sa première année de monte. Il n’a pas eu beaucoup de juments, car les

Français ne connaissent pas son pedigree. Mais s’il est bon, il produira des

gagnants et les gens viendront à lui. Il signe ses produits. Les éleveurs qui

l’ont utilisé sont très contents. Le yearling qui a fait 95.000 € n’est pas né

chez nous, et nous en sommes ravis. Nous espérons qu’il réussisse au haras. Il a

tout pour. Storm Cat a réussi partout, sa mère a gagné deux Grs1, et c’est la

soeur de Mineshaft. Sa deuxième mère a aussi gagné un Gr1. Il est aussi

prometteur que les autres jeunes étalons dans lesquels je me suis impliqué.