Longchamp, dimanche

Autres informations / 13.09.2012

Longchamp, dimanche

Dimanche,

c’est le grand jour des répétitions à Longchamp. À trois semaines du Qatar Prix

de l’Arc de Triomphe (Gr1), les principales préparatoires au championnat du

monde des pur-sang se déroulent au bois de Boulogne. Cette réunion accueille

également le Qatar Prix du Moulin de Longchamp (Gr1), qui n’a pas fait recette

en termes de partants.

 

QATAR

PRIX DU MOULIN DE LONGCHAMP (GR1) : FARHH SANS FRANKEL

Dauphin

de Frankel (Galileo) dans les Sussex Stakes et les Juddmonte International

Stakes (Grs1), Farhh (Pivotal) se retrouve ici débarrassé de celui qui explose

tout sur son passage. Or, même après avoir été nettement battu par Frankel, il

est tout à fait envisageable de s’imposer ensuite au plus haut niveau en son

absence, Excelebration (Exceed and Excel) en a fait la démonstration. En quête

de son premier Gr1, Farhh pourrait fort bien jouer ce scénario-là et ces

arguments font de lui l’adversaire numéro un de Moonlight

Cloud

(Invincible Spirit), très malheureuse dans le "Jacques Le Marois" (Gr1).

Certes, elle est moins confirmée sur 1.600m, mais sa chance ici est de tout

premier ordre. D’autant plus que ce Prix du Moulin de Longchamp, volontairement

repoussé de deux semaines, n’a pas attiré de "cador". Ils ne sont

plus que quatre à être engagés et personne n’a été supplémenté… Sarkiyla (Oasis

Dream), bonne gagnante du Prix de Lieurey (Gr3), se teste pour la première fois

au plus haut niveau. Ses limites sur 1.600m sont inconnues et face à une

opposition aussi faible en quantité, l’expérience au niveau Gr1 mérite d’être

tentée. Enfin, Caspar Netscher (Dutch Art) a bien couru dans le "Jacques

Le Marois", mais il lui a toujours manqué jusqu’à présent le petit truc

pour rivaliser face aux meilleurs.

 

QATAR

PRIX VERMEILLE (GR1) : GALIKOVA DOIT CONVAINCRE

Tenante

du titre de ce Qatar Prix Vermeille (Gr1), Galikova (Galileo) a mis du temps à

revenir et elle arrive donc avec de la fraîcheur pour les rendez-vous de

l’automne. En début de saison, une tentative dans l'“Arc” (Gr1) était

sérieusement envisagée. Ce projet est toujours d’actualité mais, pour qu’il se

concrétise, cette soeur de Goldikova (Anabaa) devra convaincre dimanche après

sa bonne rentrée dans un Darley Prix Jean Romanet (Gr1) de haute volée. Les

quatre cents mètres supplémentaires qu’elle devra couvrir dans ce Prix

Vermeille seront à son avantage. Forcément, elle trouve sur sa route un lot

d’élite, avec notamment Shareta (Sinndar), qui a brillamment enlevé son Gr1

dans les Yorkshire Oaks. Deuxième de l'“Arc” l’an dernier, elle a besoin d’une

piste roulante pour dérouler sa grande action. Compagne de couleurs de

Galikova, Solémia (Poliglote) court pour son compte et c’est d’une course

rythmée dont elle a besoin pour son premier essai au niveau Gr1. Huit 3ans

tentent leur chance, dont, côté français, Yellow and Green (Monsun) et

Romantica (Galileo). Capable de finish ravageurs, Yellow and Green effectue une

rentrée sous ses nouvelles couleurs, celles du Cheikh Abdullah bin Khalifa Al

Thani. Cette gagnante du "Malleret" (Gr2) est une prétendante aux

premières places. Romantica est rallongée de quatre cents mètres, mais c’est

une pouliche assez froide, qui a surtout besoin de rythme. Cette distance ne

devrait pas lui causer de difficulté. Attention à la 3ans Great Heavens

(Galileo), invaincue cette année et lauréate dans un style ahurissant des Oaks

du Curragh (Gr1). Enfin, l’allemande Salomina (Lomitas) met son invincibilité

en jeu, elle qui a gagné le Prix de Diane allemand (Gr1) cette année.

 

QATAR

PRIX FOY (GR2) : ORFEVRE A L’OEUVRE

Contrairement

à Deep Impact (Sunday Silence) en son temps, Orfèvre (Stay Gold) va s’essayer à

Longchamp en course. Ce Qatar Prix Foy (Gr1) va lui permettre de découvrir

l’hippodrome et aux sportmen de voir à l’oeuvre la merveille japonaise, qui a

réalisé de très bons travaux le matin à Chantilly. L’opposition, pour lui,

c’est avant tout Méandre (Slickly), à l’aise à Longchamp et qui a réalisé un

très bel été, remportant deux Grs1.

 

QATAR

PRIX NIEL (GR2) : LE RETOUR DE SAONOIS

Après un

été calme, le vainqueur du "Jockey Club" (Gr1), Saônois

(Chichicastenango), reprend le chemin de la compétition. Au départ du Qatar

Prix Niel (Gr2), il devra assumer sa position de meilleur 3ans français.

Saônois n’a, volontairement, pas été engagé dans l'“Arc” et, s’il veut le

courir en y étant supplémenté, il se doit de réaliser une bonne performance

dimanche. Face à lui, il sera intéressant de revoir Last Train (Rail Link),

très bon deuxième du Juddmonte Grand Prix de Paris (Gr1). Lui est engagé dans

l'“Arc” et c’est aussi son billet qu’il joue ici.